Des organisations invitent le gouvernement sénégalais à construire une nouvelle prison dans la région de Dakar

Des organisations de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International Sénégal, appellent le gouvernement

sénégalais à mettre en œuvre son projet de construction d’une nouvelle prison dans la région de Dakar, en remplacement de la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, faisant valoir qu’elle « ne répond pas aux normes et standards internationaux ».

« Nos organisations exhortent le gouvernement du Sénégal à mettre en œuvre le projet annoncé de construction d’une nouvelle prison dans la région de Dakar pour remplacer la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss qui ne répond pas aux normes et standards internationaux », écrivent-elles dans un communiqué parvenu à l’APS.

Les organisations signataires, parmi lesquelles la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) et la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), réagissaient au décès de deux détenus à la prison de Rebeuss à la suite d’une bousculade causée par une avarie électrique, dans la nuit de mardi à mercredi.

« Nos organisations exigent l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale et soulignent qu’elles ont sans cesse décrié dans différents rapports la vétusté des locaux et des installations de cette prison, ainsi que son surpeuplement, sources de dangers potentiels par rapport à l’intégrité physique et morale des détenus et de leur droit à la vie », lit-on dans le communiqué.

L’antenne sénégalaise d’Amnesty International, la RADDHO et la LSDH disent en outre exhorter « le gouvernement du Sénégal à trouver des solutions au problème des longues détentions provisoires qui constituent la principale cause de la surpopulation carcérale et à instaurer le recours aux peines alternatives à l’emprisonnement pour certains types de délits ».

BK/ESF / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.