Championnat du monde d’athlétisme (22-30 Août) : Amadou Ndiaye, seul athlète sénégalais à Pékin

Contrairement aux précédentes où le Sénégal s’est fait représenter par des athlètes ayant décroché une qualification sur le terrain, cette année, il n’y sera que grâce à un wild card (invitation). Il a été attribué à Amadou Ndiaye, spécialiste de 400 mètres haies.
Amadou Ndiaye a remporté sa course lors du meeting World Challenge IAAF de Dakar, mais n’est pas parvenu à réaliser les minima. En effet, aucun athlète sénégalais n’a réussi à se réaliser les minima. Des critères devenus plus ou moins contraignants pour certains depuis que l’IAAF, lors de son congrès à Moscou, le 7 août 2013, a pris la décision de modifier les règles de qualification, à partir des championnats du monde de Pékin.
Ce, en supprimant les minima A et B pour une norme de qualification unique. Cette règle, selon l’IAAF viserait à combler 75 % du quota d’athlètes fixé par discipline, le reste sera complété, le cas échéant en qualifiant les athlètes le mieux classés au niveau mondial. La règle des trois athlètes par nation et l’attribution de wild cards ont en revanche été conservées.

Certains athlètes sénégalais, telle Amy Sène qui ont pu participer aux Mondiaux de Moscou, grâce à des champions d’Afrique, n’ont pas pu cette fois, honorer leur ticket. L’hécatombe que le Sénégal a subi à Marrakech lors des Championnats d’Afrique est passée par là. Sur 10 athlètes, aucun n’a pu obtenir le métal en or. Amy Sène sera même coiffée au poteau par la nouvelle reine du marteau africain, la Burkinabé, Laetitia Bambara. Rappelons que depuis les premiers championnats d’Afrique tenus à Dakar, en 1979, jamais le Sénégal n’a connu une telle contreperformance.
Sud Quotidien

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.