Viols d’enfants en Centrafrique: l’Onu a failli à sa mission, selon un rapport

« L’ONU a failli à sa mission première ». C’est du moins ce que pense Marie Deschamps, juge canadienne chargée d’enquêter sur la gestion par l’ONU, des cas de viols d’enfants par des soldats français et africains déployés en République Centrafricaine.

La canadienne a déposé ce jeudi son rapport des enquêtes sur les cas de viols en Centrafrique commis sur des enfants par des casques bleus.  Ledit rapport accuse l’Onu d’avoir failli, dans sa mission, « l’ONU a failli à sa mission première qui est la protection des droits de l’homme », écrit le magistrat.

Marie Deschamps a aussi fustigé dans le rapport le fait que les autorités onusiennes aient voulu passer sous silence une affaire aussi scandaleuse. Non sans parler du limogeage  du diplomate sénégalais, Babacar Gaye perdu par l’affaire des viols des casques bleus sur les mineures Centrafricaines.

« La décision a été prise sur place à Bangui de conserver les allégations de façon confidentielle » écrit-elle dans le rapport.

« En Mars, il y avait eu un problème avec le gouvernement du Tchad qui avait retiré ses troupes. Et, on voulait éviter qu’il y ait une réaction politique aux allégations », poursuit le rapport accablant contre l’organisation onusienne.
Thienadine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.