Trafics de conteneurs : rude compétition entre les ports africains en 2021

La compétition portuaire s’intensifie en Afrique.

Les ports leaders il y a une décennie comme celui de Durban, se font détrôner par d’autres dont les performances ont sensiblement augmenté, comme le port de Tanger Med.

L’édition 2022 de la Lloyd’s List, qui retrace les performances annuelles des ports pour le trafic conteneur, montre qu’il y a eu une progression générale des volumes traités en 2021 dans les principales plateformes africaines qui figurent depuis quelques années dans ce Top 100 mondial.

Ces ports leaders sur le continent ont tous gagné des places au classement cette année, à l’exception des ports de Durban (Afrique du Sud) et d’Alexandrie (Égypte) qui peinent à suivre la tendance évolutive générale.

Le port d’Alexandrie qui avait occupé le 99ème rang mondial avec 1,8 million d’EVP est ainsi hors du classement de 2022, alors que celui de Durban qui a perdu 6,4% de ses volumes de 2020, a dégringolé, passant de la 72ème à la 81ème place pour des niveaux de trafic qui sont respectivement de 2,59 et 2,43 millions d’EVP.

Le complexe portuaire marocain de Tanger Med qui affiche l’une des meilleures performances mondiales de l’année dernière (hausse de 24,3% de son volume de 2020), a évolué de la 25ème à la 24ème place, avec 7,17 millions d’EVP pour ce nouveau classement, contre 5,77 millions d’EVP un an plus tôt. Il occupe la 1ère place à l’échelle africaine.

Le port égyptien de Port-Saïd, 2ème du continent, figure dans la liste au 43ème rang avec 4,76 millions d’EVP traités contre 4 millions l’année précédente. La plateforme de Lomé qui est entrée l’année dernière pour la toute première fois dans ce Top 100, a aussi amélioré ses performances et figure désormais à la 96ème position, marquant ainsi un progrès de 2 rangs.

Le classement actuel est marqué par une reprise générale de l’industrie portuaire après le choc de la Covid-19 sur la chaîne d’approvisionnement mondiale. Le redressement observé en 2021 a produit l’effet d’une croissance de 7% au plan mondial pour le trafic conteneurisé, qui a atteint l’année dernière 676,1 millions d’EVP. La reprise fait néanmoins réapparaitre le défi encore irrésolu de la congestion dans plusieurs ports.

Le Top 5 mondial n’a pas changé par rapport à 2020, et met en exergue la domination des ports asiatiques. Cette shortlist est constituée des plateformes de Shanghaï (47 millions d’EVP), de Singapour (37,47 millions d’EVP), de Ningbo-Zhoushan (31 millions d’EVP), de Shenzhen (28,76 millions d’EVP) et de Guangzhou (24,18 millions d’EVP).

Henoc Dossa
agenceecofin.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,695SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :