Tambacounda : Des acteurs culturels à l’école du management artistique et de la gestion de carrière.

Formation des acteurs culturels de Tambacounda

Ils sont plus d’une vingtaine d’acteurs culturels issus de la région à avoir participé à un atelier de formation sur le management d’artiste et la gestion de carrière, au Centre culturel de Tambacounda. Cette session s’inscrit dans le cadre des activités déroulées à l’occasion de la 8éme édition du festival « Tamba Jeune Talent ». Elle est initiée par l’incontournable entrepreneur culturel de la région et artiste-rappeur, Freeman.

Formation des acteurs culturels de Tambacounda
Formation des acteurs culturels de Tambacounda

« Nous avons organisé cet atelier dans le cadre de la 8éme édition du festival « Tamba Jeune Talent » qui est un festival de détection, d’encadrement et de promotion des jeunes talents et des acteurs qui évoluent dans le hip hop entre autres. On a prévu de mener ce type d’activité parmi tant d’autres parce qu’aujourd’hui c’est une nécessité pour les acteurs culturels de la région de Tambacounda d’être formés dans ce domaine », explique Freeman.
Convaincu que Tambacounda regorge de jeunes talents, M. Gérôme Diouf, formateur, coordonnateur du réseau des entrepreneurs culturels du Sénégal se désole malheureusement du fait qu’ils ne sont pas entourés de managers qualifiés et compétents. D’où la pertinence de tenir ce genre d’activité, pour « partager avec les jeunes sur les notions liées au management culturel, au management artistique en particulier et à la communication événementielle.
Cette formation doit permettre de « maitriser les contours du management artistique en sachant ce qu’il y’a lieu de faire dans le métier et en connaître les droits, mais également identifier les activités principales que le manager est sensé mener. Il s’agit également de savoir quelles sont les différentes relations qui pourraient exister entre l’artiste et le manager, ou bien entre le manager et les différents métiers qui gravitent autour de l’artiste ».
Des artistes comme le rappeur Baye Kara, la chanteuse et animatrice de télé et radio Fadyma Sam ont pris part à l’atelier qu’ils considèrent comme un passage obligé de l’amateurisme au professionnalisme.
Amédine Faye : actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.