Sénégal-Don et transplantation d’organes : Le référentiel bientôt disponible pour l’agrément des hôpitaux

Les membres du Comité national du don et de la transplantation (CNDT), mis en place en août 2019 par le ministère de la Santé

et de l’Action sociale, travaillent sur un référentiel d’accréditation qui sera disponible « sous peu », a-t-on appris vendredi de son président, le professeur El Hadj Fary Ka.

« Depuis 6 mois, plusieurs rencontres ont été faites pour identifier 35 activités du CNDT et élaborer un plan d’actions 2020 dont un référentiel pour l’agrément des hôpitaux qui sera disponible sous peu », a-t-il dit.

Il s’entretenait avec l’APS, au terme d’une rencontre-bilan avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, pour la remise du rapport d’activités du Comité national du don et de la transplantation (CNDT).

Outre le référentiel, le comité a également fait l’évaluation des donneurs et défini les indications et contre-indications relatives à l’éligibilité à la transplantation rénale.

« Les hôpitaux qui vont effectuer les transplantations vont être agréés par le CNDT à partir de ce référentiel », a expliqué le professeur Kâ.

Selon lui, les hôpitaux doivent d’abord déposer un dossier auprès du Comité, ensuite une mission d’inspection se chargera de vérifier la conformité avec le référentiel avant de donner une suite à la demande d’agrément.

Pour le premier semestre d’activités du CNDT, il s’est agi de travailler à la rédaction des normes et procédures, l’identification du processus de certification du CNDT et la validation du mode de travail.

Le Comité a également soulevé « des difficultés organisationnelles et contraintes », notamment « le défi de la mobilisation des ressources matérielles, techniques et budgétaires, l’absence de locaux adaptés dédiés au CNDT, la nécessité de la mise à disposition du manuel de procédures administratives et d’un code éthique.

Sur ces questions, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a donné des assurances aux membres du Comité, affirmant que « tous les moyens seront mis à leur disposition pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions ».

Le don et la transplantation d’organes est une alternative thérapeutique en cas d’insuffisance rénale chronique terminale, de défaillance terminale d’organes comme le foie, les poumons et le cœur.

ADL/BK / APS
Actuprime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.