Présidentielle du 26 octobre au Kenya : L’opposant Raila Odinga jette l’éponge

Raila Odinga
Raila Odinga

Nouveau rebondissement au Kenya, l’opposant Raila Odinga a annoncé ce mardi 10 octobre son retrait

de l’élection présidentielle du 26 octobre, organisée suite à l’invalidation en justice de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta lors du scrutin du 8 août.

« Tout indique que l’élection prévue le 26 octobre sera pire que la précédente ». C’est par ces termes que Raila Odinga a expliqué son retrait de l’élection présidentielle qui doit se tenir le 26 octobre, ce mardi après-midi lors d’une conférence de presse à Nairobi.

Raïla Odinga avait conditionné sa participation à ce nouveau scrutin à une réforme en profondeur de l’IEBC, la commission électorale. L’opposition réclamait notamment l’éviction de plusieurs de ses responsables qu’elle accusait d’avoir couvert les irrégularités qui ont conduit à l’invalidation du scrutin du 8 août.

Pour le moment, beaucoup d’interrogations demeurent concernant les implications réelles de ce retrait. Raila Odinga estime lui, tout simplement, que cela devrait entraîner l’annulation de l’élection. Pour lui, un nouveau processus électoral doit être organisé mais à une date ultérieure.

Ce retrait pourrait donc être l’objet d’une nouvelle bataille dans les prochains jours ou prochaines semaines. Une bataille qui se jouera probablement sur l’interprétation des textes de loi, quant au maintien ou non du scrutin du 26 octobre.
rfi.fr

Laisser un commentaire