#PourlacauseLMCM. Par Amédine FAYE.

SOS pour le lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda
Image d'illustration

Le lycée Mame Cheikh Mbaye (LMCM) de Tambacounda. L’infrastructure a contribué à la réussite scolaire

de beaucoup de générations. Aujourd’hui, elle a du mal à se tenir sur ses savates face au sablier.
Marie Rose Ngom (Proviseur du lycée) avait transmis le « Mayday » de son lycée au dernier CRD sur la préparation des examens scolaires 2018 tenu le mardi 19 juin à la gouvernance de Tambacounda.

Le suintement rogne la commodité du bâtiment central dont la toiture est en terrasse. La clôture défaite, le délabrement des sanitaires griment la bâtisse. Si L.M.C.M (Lycée Mame Cheikh Mbaye) souffre de la décrépitude de ses bâtiments, c’est parce que c’est un édifice trentenaire. Il fut construit en 1982 et ouvert un an plus tard.
Ce suintement constitue un « problème ». Et comme il n’existe pas encore d’autres salles disponibles pour reloger les élèves, l’administration scolaire continue à utiliser le bâtiment, à leurs risques et périls.

Le « marabout milliardaire » El Hadji Djily Mbaye a-t-il financé la construction et l’équipement du lycée à hauteur de 600 millions de FCFA pour qu’en 2018 l’attentisme et l’indifférence l’entretiennent?
« Rendre à César ce qui appartient à César » doit obliger tous les anciens de L.M.C.M à s’impliquer collectivement dans la réhabilitation de la pagode qui les a épargnés de l’ignorance. Un crowdfunding sera le bienvenu.

L’œuvre de Djiliy est à perpétuer en préservant ce lieu historique du savoir. Car enfin de compte, il ne faut jamais rater l’occasion de redonner au mécène lougatois 300 millions de raisons de s’être investi pour notre éducation.

actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire