A Kédougou, une délégation du LARTES de l’IFAN et une vingtaine d’enquêteurs partagent sur le baromètre « Jangando»

0
92
Le baromètre Jangando étudié à Kédougou

Pour mesurer et informer l’ensemble des acteurs de l’éducation sur la qualité des apprentissages

au Sénégal, le baromètre citoyen dénommé « Jangando » ouvre une enquête 5ème édition au Sénégal, focalisée sur les enfants de 9 à 16 ans.

« Pour ce teste, une vingtaine d’enquêteurs venus des trois départements de Kédougou, Saraya et Salémata sont choisis pour une formation de 5 jours, à l’issue de laquelle ils descendront sur le terrain pour dénombrer les ménages » a laissé entendre l’Inspectrice de l’éducation Binta Rassouloulah Aw Mme Sall, chargée du changement institutionnel au LARTES (Laboratoire de Recherche sur les Transformations Economiques et Sociales), de l’IFAN de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

L’enquête concerne 16 mille ménages au Sénégal, dont 20 ménages par DR (District de Recensement) de l’ANSD et les mathématiques, la lecture et la culture générale sont les disciplines retenues pour cette évaluation. Les langues qui seront mises en valeur sont le français et l’arabe et les enfants en apprentissage de métier seront trouvés dans leurs ateliers, les élèves dans les maisons a indiqué Mme Sall.

Le processus se fera ainsi dans les maisons, discuter avec les enfants, puis les tester suivants les critères du baromètre et les parents sont les premiers à être informés des résultats de l’enfant.
A en croire Mme Binta Rassouloulah Aw, ce travail se fait en étroite collaboration avec l’Etat du Sénégal, notamment le conseil éthique de l’université Cheikh Anta Diop mais aussi avec le ministère de l’éducation nationale qui autorise le LARTES de faire le test du baromètre citoyen sur l’ensemble du territoire national.

Les résultats de cette enquête sont des données statistiques qui vont permettre de prendre de bonnes décisions pour le secteur de l’éducation au Sénégal. Ainsi, à l’issue de l’enquête, le ministère de l’éducation sera le premier à recevoir le draft et va se poursuivre ensuite la restitution avec l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat, les acteurs de l’éducation et les partenaires afin de venir à bout des difficultés qui gangrènent le secteur.

Venu présider la cérémonie d’ouverture au nom de l’Inspecteur d’Académie de Kédougou, inspecteur Coumba Ndoffène Ndiaye a salué la tenue de cette enquête qui a pour finalité la recherche de la qualité dans les enseignements/ apprentissage au Sénégal.

CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire