Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : cérémonie d’ouverture dans un stade quasi-vide à cause du Covid-19

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2021, très sobre, s’est déroulée ce 23 juillet

dans un Stade olympique quasi-vide, à cause de la pandémie de Covid-19. L’événement, qui a donné le coup d’envoi des Jeux de la 32e olympiade, était centré sur le thème de la résilience par le sport.

Beaucoup l’auront vue, mais peu y auront été : la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 2021 s’est déroulée ce 23 juillet devant un parterre restreint.

Alors que des centaines de millions de personnes sont devant leur écran, ce vendredi entre 18h et 22h TU, le Stade olympique et ses 68 000 sièges, eux, sont quasiment vides. Les chefs d’État et de gouvernement présents, à l’image du président français Emmanuel Macron, ont été priés de venir avec une petite poignée d’accompagnants.

Beaucoup d’athlètes absents à la parade des nations

Même les athlètes engagé(e)s à ces JO 2021 ne sont pas tous là, dans l’enceinte. Sur les quelque 11 000 participants, une partie seulement défile au centre du terrain. Symboliquement, l’Éthiopie ne se présente ainsi qu’avec ses deux porte-drapeau alors qu’elle compte pourtant 38 représentant(e)s à ces Jeux. Ces principes de distanciation sociale sont toutefois vite oubliés, au milieu des applaudissements, accolades et autres selfies.

Comme le veut la tradition, la Grèce, berceau de l’olympisme, voit ses champion(ne)s apparaître en premiers. Puis c’est au tour de l’équipe des réfugiés. Suivent ensuite les pays en fonction de leur nom, selon le syllabaire japonais [1]. Les Japonais, eux, ferment le ban, dans la moiteur tokyoïte. Les États-Unis, qui accueilleront les Jeux olympiques de 2028 à Los Angeles, et la France, qui abritera ceux de 2024 à Paris, sont passés juste avant.

A noter que la Guinée-Conakry, un temps annoncée forfait, est bien là.

« Aller de l’avant »

Avant cette parade des nations, la cérémonie organisée en présence de l’Empereur du Japon Naruhito, sobre, a clairement été centrée sur le thème la résilience à travers le sport et sur le courage des sportifs/sportives. « Aller de l’avant » est le credo de ces JO, alors que la pandémie de Covid-19 a fait officiellement plus de 4 millions de morts et qu’elle a bouleversé le quotidien de milliards d’individus.

Même ces Jeux d’été de la 32e olympiade [2], qui commémorent également le séisme, le tsunami et l’accident nucléaire de Fukushima de 2011, ont été reportés d’un an à cause du nouveau coronavirus. Une première dans l’histoire de la plus grande manifestation sportive au monde. Son annulation pure et simple a été réclamée jusqu’à la dernière seconde par des opposants au JO. Ils étaient d’ailleurs encore présents en masse ce vendredi en début de soirée aux abords du Stade, d’où on pouvait entendre leurs cris de protestation.

À 21h48 TU, la flamme olympique est amenée dans le stade. Puis c’est à la joueuse de tennis Naomi Osaka que revient l’honneur d’embraser la vasque olympique. Cinquante-sept ans après les JO de 1964, les Jeux sont de retour à Tokyo.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.