Energie : les ICS réceptionnent une centrale de 20 mégawatts

Le président de la République a procédé hier, vendredi 16 décembre, à l’inauguration de la centrale électrique des Industries chimiques du Sénégal (ICS), situé à Mboro, dans le département de Tivaoune. Pour un coût d’environ 22 milliards de francs Cfa, cette centrale électrique de 20 mégawatts, va permettre à l’usine d’être totalement autonome en matière de fourniture d’électricité.

La nouvelle centrale électrique des Industries chimiques du Sénégal (Ics) va assurer l’autonomie en énergie de cette usine et jouera un rôle essentiel dans la consolidation de la société. C’est du moins la conviction du président de la République Macky Sall. Il procédait hier, vendredi 16 décembre, à l’inauguration de la centrale électrique des Ics à Mboro. D’un coût d’environ 22 milliards de francs Cfa, cette centrale électrique de 20 Mégawatts est construite en 15 mois.

Selon Macky Sall, l’entreprise peut engager, avec beaucoup plus de sérénité, la mise en place du Plan d’affaire qui prévoit la réalisation d’une deuxième usine d’engrais de 250 mille tonnes dont l’objectif est le doublement des capacités de production et la délocalisation de l’usine Senchim fermée depuis 2011, sur la demande du gouvernement pour des raisons de sécurité.

Dans cette perspective, il invite les acteurs à veiller, plus que par le passé, au maintien et au renforcement des actions engagées pour l’emploi local, particulièrement à la mine, au travail équitable et juste, à la question liée au nombre d’expatriés. Aussi a-t-il exhorté les responsables à la consolidation de l’expertise sénégalaise dans le domaine des mines et autres métiers connexes, à la protection de l’environnement, au développement de la responsabilité sociétale dans des secteurs prioritaires comme la santé, l’éducation et le sport.

Macky Sall a également donné instruction au gouvernement de lui soumettre, dans les meilleurs délais, un Plan de sortie de crise apte à garantir la continuité et l’exploitation sur des bases viables.

De son côté, M. Lohia, président du Groupe Indorama, repreneur et partenaire stratégique des Ics, a rappelé qu’en fin 2014, les Ics ont produit 74.800 tonnes de phosphate, 198.000 tonnes d’acide phosphorique et 830.000 tonnes d’engrais. En fin 2015, poursuit-il, les productions ont fortement augmenté, s’établissant, pour le phosphate, à 1,6 million de tonnes, l’acide phosphorique à 263.000 tonnes et l’engrais à 107.000 tonnes. Il souligne que les productions déjà réalisées en 2016 notamment pour le phosphate et l’acide phosphorique son largement supérieures à celles de toute l’année 2015.

«Avec 60 milliards de francs Cfa de commandes annuelles aux entreprises sénégalaises, les Ics dépassement de loin toutes les autres entreprises du secteur minier. On ne saurait occulter les 1586 emplois permanents, représentant une masse salariales de 16,208 millions de francs Cfa et des impôts sur salaires de 3,300 millions de francs Cfa, sans compter les milliers d’emplois générés directement ou indirectement», a-t-il laissé entendre. Pour finir, M. Lohia confirme que les Ics recruteront, sous peu, près de 30 ingénieurs sénégalais fraichement diplômés des grandes écoles.
sudonline.sn

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,585SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :