Fatick : L’ONP souhaite l’introduction de la parité dans les collectivités locales avant 2019

Image d'illustration

La présidente de l’Observatoire national de la parité (ONP), Fatou Kiné Diop a invité, mardi à Fatick, les femmes à porter un plaidoyer auprès des autorités compétentes pour l’introduction de la parité dans le texte du Code général des collectivités locales.
Les femmes doivent porter le plaidoyer pour l’introduction de la parité dans le Code général des collectivités locale pour éviter les problèmes liés à la question sur les listes aux élections de 2019, a-t-elle dit au démarrage d’une tournée de cinq jours de l’ONP dans la région de Fatick.

Selon Mme Diop, « l’Observatoire, dans le cadre de son mandat, a essayé d’identifier les obstacles à la mise en œuvre de la loi sur la parité et surtout son décret d’application dans l’élection des membres des organes notamment les bureaux et les commissions ».

« Considérant aussi les décisions de justice qui ont été prises, nous avons élaboré des documents où les propositions de l’ONP figurent en bonne place. Il s’agit tout simplement de passer en revue les textes des institutions concernées par la loi sur la parité », a dit Mme Diop.

L’ONP a identifié « clairement les articles de ces textes qui sont à modifier à savoir le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et le Code général des collectivités locales », a-t-elle fait savoir.

« Etant dans un processus d’évaluation de l’acte 3 de la décentralisation, nous avons demandé aux femmes de porter ce plaidoyer auprès des autorités concernées », a appris Fatou Kiné Diop.

La tournée d’information et de sensibilisation dans la région de Fatick est organisée pour « discuter davantage avec les populations, les autorités administratives, les communautés de base sur les missions de l’Observatoire et de partager les données collectées », a dit Mme Diop.

Il s’agira également de partager les propositions de l’ONP pour lui permettre davantage d’exercer son mandat c’est-à-dire renforcer la participation des femme, a indiqué sa présidente qui a souligné la nécessité de mettre sur pied un « dispositif de suivi » dans la région.

FD/PON / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.