Diourbel : les retraités interpellent l’IPRES et Macky Sall sur l’augmentation des pensions

Les retraités de Diourbel réclament l'augmentation des pensions
Mamadou Racine SY président de Conseil d'administration de l'IPRES

L’association régionale des retraités de Diourbel interpelle l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres)

et le président de la République, Macky Sall. Ils ont souligné pour s’en désoler la « non-application » de la promesse sur la hausse de la pension, lors de leur Assemblée générale tenue mercredi 19 septembre 2018.

« Nous voudrions attirer l’attention des autorités de l’Ipres et du chef de l’Etat lui-même sur le retard constaté dans la mise en place des projets aux fins d’améliorer les conditions de vie des retraités, se plaint Badara Ndiaye, président de ladite association, repris par Radio Sénégal. Le rencontre d’échanges entre les retraités et le président de la République initiée par les responsables de l’Ipres, avait laissé entrevoir de belles perspectives. »

« ‘Trouver les voies et moyens pour traduire en actes ma volonté de faire bénéficier aux retraités une pension décente’, c’est ça que le président (Macky Sall) avait dit, rembobine Ndiaye. L’Ipres est exonérée de taxes pour lui permettre de mieux prendre en charge cette préoccupation. L’Ipres augmente chaque année les pensions de 10%. Nous n’en attendons pas moins cette année. »
Il dénonce la non-effectivité de la deuxième mesure relative à la hausse de la pension de retraite : « Cette décision avait été prise par le chef de l’Etat lors de la conférence sociale d’avril 2017. Aucun retraité sénégalais ne percevra plus une pension de 6 mille à 10 mille francs CFA. Elle sera à partir de janvier 2018 revue à la hausse pour être stabilisée à 35 mille francs CFA. Le Directeur général de l’Ipres l’a rappelé tout récemment. Mais nous sommes au regret de constater qu’elle n’est toujours pas appliquée. »

La réaction de Mamadou Racine Sy, Président du conseil d’administration (Pca) de l’Ipres, n’a pas tardé. La hausse sera « effective sous peu » pour les 30 mille allocataires concernés par des pensions en dessous du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig), rassure-t-il, au micro de la Rts.
seneweb.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire