Crash du 737 MAX d’Ethiopian Airlines : Boeing annonce la modification d’un logiciel important

Après le crash Boeing annonce des corrections

Dans la tourmente depuis le crash aérien en Ethiopie, Boeing dit être sur le point de « finaliser »

une correction importante sur ses avions 737 MAX.

C’est le système de stabilisation en vol (MCAS), censé éviter un « décrochage de l’avion », qui a été revu. En attendant les conclusions définitives des enquêtes, ce logiciel a été mis en cause dans l’accident de la semaine dernière, mais aussi dans celui de Lion Air, fin octobre 2018. Critiqué pour la gestion de la crise, l’avionneur américain se doit d’apporter au plus vite des garanties pour redorer son image.

On s’interroge sur le MCAS

Conçu spécialement pour les avions 737 MAX, le MCAS est-il le responsable des deux crashes récents ? Le logiciel est en tout cas au centre des critiques, alors qu’il était censé apporter une solution pour les nouveaux engins, plus gros et plus lourds.

C’est même sa certification par la FAA, le régulateur du transport aérien américain, qui est aujourd’hui sujette à caution, certains experts dénonçant un rapport d’analyse fait à la va-vite et truffé d’erreurs.

Redorer une image ternie

Les problèmes pourront-ils être réglés ? La FAA a exigé des modifications rapides, d’ici avril. Les correctifs sont censés être simples à installer et la formation des pilotes à ce système sera aussi revue.

En attendant les conclusions définitives de l’enquête, qui pointe des similarités entre les accidents de Lion Air et d’Ethiopian Airlines, Boeing va en tout cas devoir cravacher pour redorer son blason.

25 miliards de dollars perdus en Bourse

Car, si la société américaine a perdu près de 25 milliards de dollars de capitalisation boursière depuis une semaine, c’est surtout son image qui en a pris un coup. Tardant à réagir, elle a finalement vu tous ses avions 737 MAX cloués au sol de force jour après jour, dans le monde puis finalement aux Etats-Unis.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.