Confirmation de l’avis du groupe de travail : Karim Wade porte plainte en France

Le Collectif des avocats de Karim Wade informe via un communiqué que leur client a déposé hier une plainte pour «détention arbitraire» auprès du Tribunal de Grande instance de Paris. Cette action en justice fait suite à la nouvelle décision du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire qui vient confirmer «la violation de son droit à un procès équitable».

«Ne pouvant plus faire valoir ses droits devant la justice de son pays», ses défenseurs estiment qu’il est «contraint, sans autres choix, de saisir la justice internationale pour pour­suivre les personnes res­pon­­sables de sa détention». D’après eux, Karim Wade réclame que «justice lui soit rendue et que son procès soit déclaré nul pour violation des principes du droit pénal proclamés par la Constitution comme par les engagements internationaux qui s’imposent au Sénégal : la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples». Le Collectif des défenseurs de Wade-fils de regretter «la situation scandaleuse d’aujourd’hui (qui) abîme gravement l’image du Sénégal, qui avait toujours été considéré auparavant comme un modèle en Afrique pour le respect de l’Etat de droit et des libertés fondamentales».
bdavid@lequotidien.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.