Football : La cinquième édition du CHAN sera organisé en 2018 par le Maroc

CHAN 2018
Image d'illustration

Le Maroc organisera la cinquième édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018)

, a annoncé la Confédération africaine de football. Le CHAN 2018 devait initialement avoir lieu au Kenya. L’équipe d’Egypte est par ailleurs repêchée pour la phase finale du tournoi (12 janvier-4 février).

La Confédération africaine de football (CAF) a mis un terme au léger doute qui planait sur le nom du pays hôte du CHAN 2018, ce 14 octobre 2017 à Lagos. C’est bien le Maroc qui accueillera cette compétition réservée aux joueurs locaux.

Trois semaines après avoir retiré l’organisation au Kenya, la CAF s’est donc tournée vers un pays qui espère organiser prochainement une Coupe d’Afrique des nations ainsi que la Coupe du monde 2026.

Il y avait peu de suspense tant le Maroc faisait figure de favori face aux deux autres candidats annoncés par la CAF. La Guinée équatoriale a en effet déjà vu passer beaucoup de compétitions ces dernières années : les Coupes d’Afrique des nations 2012 et 2015, ainsi que les CAN féminines 2008 et 2012. Quant à l’Ethiopie, elle a rapidement rappelé que son intérêt se portait sur l’édition 2020, pas sur le CHAN 2018.

« La Fédération d’Ethiopie a envoyé une manifestation d’intérêt sans une garantie gouvernementale, a précisé le président de la CAF, Ahmad, au micro de Bright Abiola. Donc, on n’a pas retenu la candidature éthiopienne. Seuls le Maroc et la Guinée équatoriale ont été retenus ».

L’Egypte repêchée pour le CHAN 2018

Le choix pris par le Comité d’urgence de la CAF a par ailleurs eu une autre conséquence : le repêchage de l’équipe d’Egypte. Celle-ci avait en effet été battue par la sélection du Maroc en éliminatoires.

Les Egyptiens n’ont jamais disputé cette compétition dont la RD Congo est tenante du titre mais pas qualifiée pour le CHAN 2018 (12 janvier-4 février).

« Par ailleurs, le Comité d’urgence a rejeté les réserves formulées par le Mali et a confirmé la qualification de la Mauritanie », indique la CAF dans un communiqué. Les Maliens avaient en effet estimé que les Mauritaniens n’avaient pas présenté tous les documents requis lors de leurs confrontations, en éliminatoires.
rfi.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.