Automobile made in Sénégal: Baïla Ndiaye fabrique une nouvelle voiture monoplace

Baïla Ndiaye
Image d'illustration

Dans la suite de sa première marque, dénommée « Sindiély », Baïla Ndiaye a mis au point une voiture de course baptisée « Nbs ». « C’est une nouvelle version africaine », confie-t-il. Les motivations de ce natif de Thiès, c’est de faire comprendre au reste du monde que les inventions ne sont pas l’apanage de quelques continents. « C’est un véhicule fabriqué à partir d’un matériel de récupération. C’est une invite à la renaissance africaine », lance-t-il.

Aussi, pour le concepteur, le don de l’invention n’a rien à avoir avec un parcours académique. « On nous fait croire qu’il n’y a que la voie académique d’acquisition des connaissances et que c’est la seule voie pour l’invention. Nous disons non à travers cette création », déclare Baïla Ndiaye. Pour certains, l’homme marche sur les pas de son grand-père qui était un grand mécanicien à Thiès. « Son grand-père a été l’un des plus grands mécaniciens de Thiès et son atelier se situait au quartier Aiglon. Donc, cette invention de Baïla ne doit surprendre personne », s’enthousiasme le doyen Amadou Yoro Ndiaye lors de l’exposition à la mairie de Thiès qui a enregistré la visite du maire de la ville, Talla Sylla, d’un industriel français, Lucien Tanguy, et des médias occidentaux.

C’était une belle illustration de ce digne fils de Thiès à travers le concept « Kaay Cees » (viens à Thiès) lancé par le maire de la commune pour attirer des investisseurs potentiels.

Mohamadou SAGNE / lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.