Sénégal : une révision de la constitution en vue pour la restauration du poste de Premier ministre

Le président de la République Macky Sall a fait part mercredi de sa volonté d’initier une révision de la Constitution

en vue de la restauration du poste de Premier ministre, supprimé en mai 2019, a appris l’APS de source officielle, mercredi soir.

‘’Le Président de la République a (…) informé le Conseil [des ministres], de sa volonté d’initier une révision de la Constitution en vue de l’instauration du poste de Premier Ministre’’, indique le communiqué ayant sanctionné cette rencontre hebdomadaire du gouvernement.

‘’Cette restauration, qui vient ainsi adapter l’organisation du pouvoir exécutif à un nouvel environnement économique et socio-politique, s’accompagne d’une nécessaire requalification des rapports entre l’exécutif et le législatif, notamment la réintroduction de la responsabilité du gouvernement devant l’Assemblée nationale et le pouvoir de dissolution de celle-ci dévolu au Président de la République’’, explique le texte.

Le président Macky Sall avait promulgué, le mardi 14 mai 2019, la loi supprimant le poste de Premier ministre, après une réforme largement adoptée par les députés, le 4 mai de la même année.

La veille, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne avait remis sa démission et celle de toute son équipe au président Macky Sall, conformément à la Constitution du Sénégal.

Sous le président Léopold Senghor, qui avait dirigé le Sénégal de 1960 à 1980, le poste de Premier ministre avait été supprimé entre 1963 et 1970. Son successeur Abdou Diouf s’en était également passé entre 1983 et 1991.
SMD/ASG
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.