Sénégal : une trentaine de personnes formées au niveau national à l’inhumation des décédés de la Covid-19

Une trentaine de personnes ont participé, mardi et mercredi derniers, à un atelier de renforcement des capacités

opérationnelles des acteurs nationaux autour du thème ‘’l’inhumation sûre et digne des personnes décédées de la pandémie de la covid-19’’.

Cette formation, qui s’est tenue à Dakar, a ‘’permis une mise à jour des connaissances des acteurs de la sécurité sanitaire provenant des régions de Dakar, Thiès, de Diourbel et de Kaolack’’, souligne un communiqué parvenu à l’APS.

Les personnes ayant participé à l’atelier, sont ‘’identifiées parmi les intervenants de première ligne provenant des structures techniques de l’Etat (service d’hygiène, sapeurs-pompiers, …) et de la Croix Rouge’’.

Selon le communiqué, ‘’l’objectif de la formation était de renforcer les capacités de ces acteurs, de partager les meilleures pratiques de sépultures au regard des us, coutumes et religions et de développer une stratégie de communication en direction des populations’’.

C’est l’Union européenne qui a appuyé la Direction de l’environnement et des établissements classés (DEEC) du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), point focal national de l’Initiative des centres d’excellence pour la réduction des risques NRBC (CdE-NRBC UE) dans la tenue de cet atelier.

Cette activité s’inscrit dans le processus de soutien de l’Union européenne à la crise COVID-19, et en particulier de son initiative des ‘’Centres d’excellence pour la réduction des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (CdE-NRBC UE)’’.

Le Sénégal qui participe à l’Initiative depuis 2011, ‘’fait partie du Centre d’excellence NRBC pour les pays de la Façade Atlantique Africaine (FAA) dont le Bureau régional est basé à Rabat, au Maroc’’.

La formation a été menée par une équipe d’experts sénégalais précédemment formés aux procédures d’inhumation sûre et digne et de communication de crise dans le cadre de la mise en œuvre du Projet 48 de l’Initiative CdE-NRBC sur le ‘’renforcement des capacités de gestion des épidémies’’.

Ce projet, qui a pris fin en mars 2018, a été mis en œuvre suite à la crise liée à l’épidémie d’Ebola et à la demande du Sénégal et des neuf autres pays des centres d’excellence NRBC rattachés au bureau de Rabat au Maroc.

Le projet visait également le renforcement des capacités de prévention et de réponse. Le projet s’étalait sur une période de trois ans, 2016-2018.
ASG
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.