Sénégal-finances : Augmentation des dépenses et prêts nets de l’Etat en 2016

Image d'illustration

Les dépenses totales et prêts nets de l’Etat du Sénégal ont enregistré une augmentation de 73,9 milliards FCFA au mois de mars 2016 comparés à la même période de l’année 2015, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Ils sont évalués à 541,5 milliards FCFA contre 467,6 milliards FCFA en 2015, soit une hausse de 15,8%. « Cette situation reflète les effets conjugués de la hausse des dépenses courantes (+17,1%) et de l’accroissement des dépenses d’investissement (+ 13,4%) », souligne la DPEE. Les dépenses courantes se sont ainsi établies à 354,5 milliards FCFA à fin mars 2016, en hausse de 51,8 milliards par rapport à la fin du premier trimestre de 2015. Cette progression est, principalement, portée par les transferts et subventions (+ 40,3 milliards). L’exécution des charges de personnel s’est, de son coté, inscrite en légère hausse de 0,4 milliard (+0,3%) pour s’établir à 136,2 milliards FCFA à fin mars 2016. Le ratio de la masse salariale sur les recettes fiscales est ressorti à 34,3% à la fin du premier trimestre 2016 contre 38,4% en 2015.
Les charges au titre des intérêts sur la dette publique sont évaluées à 42,7 milliards FCFA, augmentant de 12,5% sur un an, sous l’impulsion des paiements d’intérêts sur la dette extérieure (+ 9,7 milliards). Les paiements d’intérêts sur la dette intérieure se sont, pour leur part, repliés de 4,9 milliards FCFA, en glissement annuel, pour s’établir à 11,6 milliards FCFA à fin mars 2016.
El Hadj Diakhaté : lejecos.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.