17e mission médicale chinoise au Sénégal : Plus de 7.000 interventions, près de 200 malades sauvés

La dix-septième mission médicale chinoise au Sénégal a effectué 7489 interventions

et sauvé près de 200 malades en état critique, a indiqué, lundi, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Sénégal, Zhang Xun.

« Pendant ces deux ans, la dix-septième mission a fait 7489 interventions, effectué des opérations sur plus de cinq mille opérations chirurgicales, procédé à plus de vingt mille examens et sauvé près de deux-cents malades en état critique », a-t-il déclaré à l’occasion de la cérémonie de passation de services entre la dix-septième et la dix-huitième mission médicale chinoise au Sénégal.

Composée d’une équipe de treize personnes dont dix médecins aux spécialités différentes, la 17e mission médicale chinoise, arrivée au Sénégal au mois d’août 2017, était détachée au centre Hospitalier de Pikine (CHNP) où elle a pendant deux ans, travaillé en parfaite collaboration avec le personnel médical local de cette structure sanitaire de la grande banlieue dakaroise.

« Leur présence a été bénéfique pour notre structure en termes de résorption du déficit en personnel constaté au niveau de certains de nos services, notamment l’anesthésie, la réanimation, le bloc opératoire, l’imagerie médicale, la chirurgie, l’ORL, l’ophtalmologie, les urgences, le laboratoire », a pour sa part reconnu le directeur du CHNP, Mouhamed Abdallah Guèye.

Selon lui cette mission a aussi fortement contribué à relever le niveau du plateau technique du CNHP à travers notamment ses différentes prestations, mais également grâce ses nombreuses dotations en médicaments et matériels médicaux d’un coût global de près de cent soixante-seize millions de FCFA.

A ces dons, s’ajoute « une campagne de chirurgie gratuite de la cataracte » dénommée +Action de la lumière+ qui s’est tenue dans la période du 12 au 18 novembre 2018.

Cette campagne a permis d’assurer le dépistage gratuit de quatre cent soixante-dix patients démunis (examens globaux y compris) et des interventions chirurgicales de la cataracte à deux cents vingt-trois malades, a ajouté M. Guèye.

A l’en croire, « si le CHN de Pikine est cité en exemple comme une structure de référence nationale voir sous régionale, c’est grâce à la qualité des ressources humaines dont principalement ces missionnaires ».

Il a magnifié « les énormes efforts et sacrifices qu’ils ont eu à consentir durant leur passage au CHN de Pikine (…) ».

Mouhamed Abdallah Guèye a par ailleurs signalé que dans le cadre de cette relation bilatérale, le gouvernement de la République populaire de Chine a initié un important programme concernant le personnel, lequel a permis à seize personnes de l’hôpital, relavant de catégories socioprofessionnelles différentes, de se rendre en Chine, pour une formation continue en renforcement de capacités.

MK/OID/ASB / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.