Projet régional Manantali 2 : Une ligne de transport d’énergie électrique de 250 kw sera construite de Kayes à Tambacounda.

Ligne de transport d'énergie électrique Kayes-Tambacounda
Image d'illustration

L’OMVS compte réaliser Manatali 2. Ce projet régional a l’ambition de booster le secteur énergétique

avec la construction de ligne d’énergie dans les pays membres de l’organisation. Une réunion de partage et d’informations sur le projet financé par la Banque Mondiale a été organisée avec les autorités et les populations locales, ce vendredi 26 octobre 2018, à Tambacounda

Construction d’une ligne de 250 kw
« On était là aujourd’hui dans la cadre du lancement des activités relatives à l’élaboration d’un plan d’action de réinstallation qui sera suivie de sa mise en œuvre. Tout ceci dans un cadre global concernant la construction d’une ligne de 250 Kw qui va de Kayes [Mali] à Tambacounda. Cette ligne de 250 kw est en fait une ligne de transport d’énergie(…) qui va permettre aujourd’hui d’évacuer l’énergie en provenance des centrales de l’OMVS vers le réseau Senelec au Sénégal », a expliqué à la presse le Coordonnateur du projet régional Manantali 2, M. Serigne Sambou Niang, en marge de la rencontre.

« Accroitre l’accès à l’énergie dans les pays membres »
« D’autre part, cette ligne nous permettra également de mettre l’OMVS au cœur de ce marché d’énergie qui est en train de se développer dans l’espace CEDEAO et effectivement qui nous permettra d’accroitre l’accès à l’énergie dans les pays membres de l’OMVS et de favoriser des échanges d’énergie dans l’espace de l’OMVS, mais aussi au-delà de l’espace OMVS », a ajouté Serigne.

Des infrastructures hydrauliques et électriques pour les riverains.
« De Kayes à Tambacounda, pour le territoire sénégalais, la ligne va passer par Kidira, Bélé, Goudiry, Boyngheul Bamba, Bala jusqu’à Tambacounda. Sur 288 km la longueur totale de la ligne, nous avons environ 195 km sur le territoire sénégalais avec 20 m à gauche et à droite de l’axe de la ligne qui seront impactés.

L’objectif, est de minimiser autant que possible ces impacts-là pour les populations(…) en faisant de sorte que les lignes contournent les populations. Mais il se trouve qu’il y a des zones où les populations se sont déjà installées. Des infrastructures sont en train d’être mises en place à savoir des adductions d’eau, de l’électrification rurale avec l’ASER[ ]. (…) ce sont des options qui vont être envisagées pour optimiser le trafic de la ligne et minimiser ses impacts. (…) Si nous avons des points où il y a aucun moyen de contourner, on va indemniser les personnes qui sont concernées », a indiqué le coordonnateur du projet.

Le coût global du projet s’élève à environ 60 milliards de FCFA. La réhabilitation de l’ancien réseau existant est également prévue dans le cadre du projet. Il sera réalisé par la société SOGEM.
Amédine FAYE (correspondant)
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire