Mali : deux soldats guinéens tués dans l’attaque d’un camp de l’ONU à Kidal

L’attaque d’un camp de l’ONU sis Kidal par des hommes armés a encore causé la morts de soldats de nationalité guinéenne ainsi qu’un civil. C’est une information confirmée à la presse par Olivier Salgado, un porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

A l’en croire, l’attaque s’est produite aux alentours de 5 heures du matin. Quatre ou cinq roquettes sont tombées dans l’enceinte de la base.

Depuis 2012 le nord du pays est soumis à des attaques répétées de groupes djihadistes traqués par Barkhane, la force militaire française déployée depuis janvier 2013.

La mission européenne EUTM et la Minusma comptent au total près de 9000 soldats sur place.
Thienadine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.