Magal 2019 : 1381 articles de consommation retirés du marché

Le service régional du commerce de Diourbel a retiré du marché 1381 articles de consommation

, dans le cadre de ses opérations de veille et de contrôle menées en lien avec le magal 2019, a indiqué mercredi à Touba son responsable Amadou Touba Niane.

Selon M. Niane, « 1381 articles ont été retirés’’ à l’issue de ces inspections menées du 1er au 15 octobre dans « 184 structures alimentaires » dont les marchés « Ocass » et « Darou Marnane », à Touba, mais aussi des restaurants, sélects et stations-services.

Les articles retirés du marché équivalent à environ 12 tonnes « pour une valeur monétaire de 5 224 324 francs CFA’’, a-t-il précisé au cours d’un point de presse sur la situation du marché et les activités de veille et de contrôle mené dans le cadre de la préparation du grand magal de Touba.

Sur le terrain, les agents du service de commerce « ont mis l’accent sur la tromperie sur la qualité, la quantité et les dates de péremption », a souligné Amadou Touba Niane.

Le service régional du commerce et 50 autres agents de la direction du commerce intérieur ont également procédé à des « montages » à la sortie de l’autoroute « Ila Touba » pour stopper l’entrée de produits impropres à la consommation.

« Nous avons pu interpeller 62 camions pour une valeur monétaire de 2 412 868 francs CFA pour diverses infractions. Ce sont des produits saisis qui ne concernent pas des produits périmés’’, des produits « saisis pour infraction aux règles de facturation », a-t-il relevé.

A l’en croire, d’autres camions contenant des marchandises avec des défauts de mention obligatoire ont aussi été interpellés, de même que le secteur de l’eau a été visité par le service régional de commerce et ses démembrements de Mbacké et Bambey.

« Nous avons fait le contrôle des unités de production et de commercialisation d’eau et 20 unités ont été visitées, des prélèvements d’échantillons ont été faits d’abord pour nous assurer que l’unité dispose d’autorisation FRA », a signalé le responsable du service régional du commerce de Diourbel.

Il ajoute que les éléments de la Direction du commerce intérieur ont également « effectué un tour » dans les structures pharmaceutiques et visité « 47 dépôts avec un retrait de 764 articles pour une valeur monétaire de 352 mille francs CFA’’.

Au regard de ces résultats, M. Niane fait état d’un « recul de la présence des produits périmés mais cela ne veut pas dire qu’ils ont la légitimité de pouvoir continuer sur ce terrain ».

Aussi des mises en demeure sont-elles adressées aux tenants des dépôts pour qu’ils enlèvent de leur devanture la mention pharmacie.

« Si dans 15 jours, la mise en demeure n’est pas suivie d’effet, l’administration fera le nécessaire pour qu’au moins à Touba, on puisse différencier les dépôts des pharmacies régulièrement installées », a assuré Amadou Touba Niane.

FD/BK / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.