L’ancien président de l’IAAF Lamine Diack a été condamné à 4 ans de prison, dont deux fermes

L’ancien président de l’IAAF, le Sénégalais Lamine Diack, a été condamné mercredi à 4 ans de prison

dont deux ferme pour corruption, dans l’affaire de dopage des athlètes russes.

M. Diack, 87 ans, était jugé par la 32e chambre correctionnelle de Paris pour corruption active et passive, blanchiment en bande organisée et abus de confiance.

L’ancien président de l’IAAF (1999-2015), assigné à résidence dans la capitale française depuis 2015, a été également condamné au paiement d’une amende maximale de 500 000 euros.

Diack qui a la possibilité de faire appel, était jugé pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des procédures disciplinaires contre des athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin en échange de financements de Moscou.

Il était accusé d’avoir permis, aux côtés de cinq autres personnes dont son fils Papa Massata, d’avoir retardé des sanctions contre des sportifs russes soupçonnés de s’être dopés.

Lors de son procès en juin, les procureurs du Parquet financier de Paris (France) avaient requis quatre ans de prison ferme contre lui.

Ancien député, ex-maire de Dakar, Lamine Diack a reçu de nombreuses manifestations de solidarité au Sénégal.

Il a dirigé l’IAAF de 1999 à 2015.

OID/SD
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.