A Kédougou, la marche pacifique des enseignants a été une réussite

La marche pacifique des enseignants à Kédougou
Image de la remise du mémorandum

Des pancartes en mains, certains brandissant des brassards rouges, des chants de revendication

en redondance, des motards klaxonnant de façon stridente, le tout sous un soleil de plomb, tel est, entre autres, le décor qui a marqué la marche pacifique des enseignants, ce jeudi 1er Mars 2018 dans la commune de Kédougou. Une marche, pour remettre un mémorandum au préfet du département.

A l’instar de leurs camarades du niveau national, les enseignants de Kédougou revendiquent les mêmes points, notamment; la non matérialisation des accords signés en février 2014 avec le gouvernement et concernant l’augmentation de l’indemnité de logement, le reclassement à temps des enseignants dans la fonction publique entre autres.

L’ensemble des syndicats d’enseignants qui ont marché exigent, par la voix de leur porte parole Yaya Badji, le respect des enseignants par le gouvernement, le respect des accords déjà paraphés que le gouvernement avait appréciés comme réalistes et réalisables, mais surtout le départ du ministre de l’éducation nationale, Sérigne Mbaye Thiam.

« Nous voulons enseigner », « le respect des accords signés», ce sont là, quelques slogans des marcheurs. Ce cadre unitaire était composé des syndicats comme le SELS, le SELS/A, le SAEMS, le CUSEMS, SNELAS et l’UDEN.

Les parents d’élèves, avec à leur tête le président régional de l’URAPE (l’Union Régionale de l’Association des Parents d’Elèves) Koly Cissokho, ont tous accompagné les enseignants dans la marche. « Les enseignants doivent cesser les grèves et enseigner nos enfants, mais, nous parents d’élèves demandons à l’Etat du Sénégal de régler tant soit peu, même si c’est à 30 ou 40%, les points de revendication des enseignants, afin que les enfants puissent apprendre », a laissé entendre Monsieur Koly Cissokho.

Recevant le mémorandum des enseignants, le préfet Moustapha Diaw, a salué la maturité des enseignants avant de les rassurer de rendre compte à qui de droit.
CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.