La journée de l’enfant africain célébrée avec du retard à Kédougou

L'enfant africain célébré à Kédougou

Cette année, la célébration de la journée de l’enfant africain a été décalée à Kédougou

, à cause de la fête de Korité célébrée le 15 juin. Elle a eu lieu le 30 juin 2018, sous le the1me « aucun enfant laissé pour compte pour le développement de l’Afrique ». Les enfants sont venus des différentes communes pour rallier Kédougou. Ils ont partagé ces moments de souvenir des enfants sud-africains de Soweto tombés sous les balles de l’apartheid le 16 juin 1976.

A l’occasion, des sketchs sur l’abandon des mariages précoces des filles ont été produits. L’accent a été mis surtout sur l’importance de la scolarisation et le maintien des enfants à l’école, mais aussi le respect de leurs droits.
Tout au plus, le devoir de souvenir des enfants de Soweto a été mis à profit pour souligner la nécessité d’actions d’information, de sensibilisation et de plaidoyer en faveur des enfants.

C’est dans ce contexte qu’un sous thème; « la prise en compte de l’enfant dans toute politique de développement » a interpelé toutes les autorités locales sur la prise en charge des enfants. Leur implication dans les débats d’orientation budgétaire s’impose afin qu’ils puissent trouver une issue heureuse à leurs préoccupations dans la société.

La cérémonie a été présidée par le préfet Moustapha Diaw, par ailleurs président du comité de protection de l’enfance (CDPE) à Kédougou. Il a saisi l’occasion pour montrer les efforts consentis par les différentes autorités locales pour faciliter l’inscription des enfants à l’Etat civil dans les communes. Pour cela, des audiences foraines ont été organisées et les communes ont été dotées de registres entre autres.

Prenant en compte les doléances des enfants à travers leur présidente Melle Kadidiatou Niakhasso, M. Diaw a exhorté les maires des différentes communes du département à faire preuve d’associativité des enfants lors des prochains débats d’orientation budgétaire.

Les activités de la journée pilotées par le départemental de l’action sociale, Mandiaye Diaw, se sont passées dans l’apothéose. Elles ont bénéficié du soutien de l’ensemble des partenaires comme le CEGID, World Vision, mais aussi des jeunes de l’AECES, entre autres.
CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire