Kédougou : un nouveau souffle pour les adolescentes et adolescents de la région avec le projet DAMCAM

Pour mieux améliorer l’accès aux services relatifs à la santé et aux droits sexuels et reproductifs des adolescentes

et adolescents dans la région de Kédougou, Carrefour International vient de mettre à disposition, un projet dénommé en poular « Daande am-Cellal am » (DAMCAM), qui signifie « MA VOIX, MA SANTE ».

Carrefour International est une organisation de coopération internationale qui oeuvre à la réduction de la pauvreté et à la promotion des droits des femmes et des filles dans le monde.

Le lancement de ce projet a fait l’objet d’un CRD le mercredi 28 octobre 2020 sous la présidence du Gouverneur de région Saër Ndao. À cette occasion le directeur dudit projet docteur Abdoulaye Fall a indiqué que la préoccupation du projet DAMCAM est de contribuer à l’éducation aux droits et à la santé sexuelle et reproductive des adolescentes et adolescents de 10 à 19 ans scolarisés ou non.

En outre, poursuit Dr Fall, le projet va aussi oeuvrer dans la lutte contre les violences et les abus sexuels, le sexiste, les grossesses précoces, les mariages forcés ou les maladies sexuellement transmissibles entre autres.
Dans la région, 30.000 ADO bénéficieront de ce projet et 75.000 autres personnes indirects.

Le budget est estimé à 3 milliards de fcfa financé par Affaires Mondiales Canada (AMC), pour une durée de 5 ans d’existance dans la région. Durant ce temps l’ONG Carrefour International en collaboration avec des partenaires locaux, ActionAid Sénégal, CONAFE, APROFES, mais aussi KEOH vont ensemble travailler chacun dans le domaine qui lui est confié pour apporter du sang neuf dans le vécu des adolescentes et adolescents de la région, bien évidemment avec la bonne collaboration des parents d’enfants, des services de la santé et de l’action sociale, des collectivités territoriales et des autorités administratives.

Qui plus est, le projet DAMCAM va s’activer à améliorer les pratiques des prestataires de services en santé et aux droits sexuels et reproductifs (SDSR) adaptés au genre pour les adolescentes et les adolescents et à la gestion des déchets de la région de Kédougou a laissé entendre le directeur.
Il a tout au plus montrer que le projet va mettre en place des Laboratoires d’Apprentissage Mobiles (LAM) dans les départements de Saraya et Salémata à défaut de Centres Conseils pour Adolescents (ADO) pour mieux former et accompagner la tranche d’âge de 10 à 19 ans.
Dans le processus, les femmes sont aussi concernées poursuit-il, s’agissant des questions de santé et de droits sexuels et reproductifs.

C’est d’ailleurs dans cet ordre d’idée que le Gouverneur Saër Ndao a abondé montrant toute sa satisfaction vis à vis de ce projet qui, affirme-t-il « vient améliorer l’offre en santé dans la région mais appuyer l’équité territoriale ». Son seul souhait est que le projet puisse couvrir toute la région de surcroît le département de Salémata en proie à un manque criard de ressources mais aussi d’ONG.

Pour sa bonne mise oeuvre dans la région, le Gouverneur en grand connaisseur de la localité exhorte les agents à ne jamais tenter de faire basculer les coutumes et les habitudes des populations. Il leur a recommandé de ne point laissé en rade les femmes car dit-il, « l’objectif ne sera atteint que si la femme est autonomisée »
C’est dans ce sens qu’il a émis le besoin de renforcer les structures sanitaires en sages femmes.
Autre fait sur lequel, il a insisté, c’est l’autorisation parentale que le projet doit mettre en avant pour pouvoir travailler avec les adolescentes et adolescents sans nuire les relations parents-enfants.

M. Ndao n’a pas manqué de lancer un défi aux agents avec ces mots « la maîtrise d’un projet n’est possible qu’avec la maîtrise du terrain » avant de finir par rassurer de l’engagement des autorités, services de l’Etat et collectivités territoriales à les accompagner dans sa mise en oeuvre, sans oublier de leur demander le respect des closes autrement dit des rapports qui leur permettent de savoir le niveau d’exécution des activités à dérouler.

Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.