La plateforme « Initiative Priorité Casamance » officiellement lancée à Dakar

Initiative Priorité Casamance

La plateforme ‘’Initiative priorité Casamance’’ lancée officiellement

ce samedi à Dakar ambitionne de promouvoir le développement économique et culturel des régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou.

Des enseignants chercheurs, des étudiants ainsi que des journalistes ont pris part aux travaux de lancement de cette structure qui entend aussi œuvrer pour ’’l’unité nationale, l’intégration sous-régionale et la paix internationale et contribuer au développement de la citoyenneté, de la solidarité et de l’Etat de droit’’.

Dans le cadre de ses activités, la plateforme ’’Initiative priorité Casamance’’ compte organiser entre autres, des caravanes médicales, œuvrer pour la protection de l’Environnement.

Elle compte également mobiliser des cadres, des techniciens ou professionnels chevronnés dans les domaines prioritaires de la santé, de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’eau pour accompagner les organisations communautaires de base.

Saliou Sambou, juriste d’Affaires sénégalais, membre fondateur de la plateforme ‘’Initiative priorité Casamance’’, a salué l’accalmie notée dans la partie méridionale du pays.

’’Depuis un certain temps, nous avons une accalmie relative par rapport aux années passée. On est dans une très bonne dynamique de paix’’ a-t-il notamment indiqué lors de travaux de l’Assemblée générale constitutive de la plateforme ‘’Initiative priorités Casamance.

La zone sud du Sénégal, correspondant aux régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, se trouve confrontée à une rébellion déclenchée en 1982 par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui réclame l’indépendance de cette partie du Sénégal.

Cette crise a atteint son paroxysme dans les années 1990, avec la multiplication d’actes de violence dont les populations étaient les principales victimes, la tension étant retombée au fil des années dans cette zone méridionale du Sénégal à partir des années 2000.

Depuis 2012, les affrontements entre l’armée sénégalaise et les combattants du MFDC ont laissé place à une certaine accalmie qui a permis aux personnes réfugiées dans les pays frontaliers de retrouver leurs demeures, la région, autrefois considéré comme « le grenier » du Sénégal, entamant pour sa part petit à petit sa relance économique.

Dans ce cadre, l’Etat a consenti ces dernières années des investissements jugés importants en Casamance, à travers plusieurs domaines d’activité.
Selon M. Sambou, des efforts sont fournis ces dernières années pour sortir cette partie du Sénégal du désenclavement et de la pauvreté.

’’Nous avons la chance de relever les nouveaux défis en Casamance. Je pense qu’il est utile de faire le bilan, de faire une évaluation de tout le travail mené en Casamance par l’Etat, et les initiatives privées’’. ’’Il nous faut créer une synergie des actions de développement fournies en Casamance’’, a-t-il ajouté.

SG/OID / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.