Gourel Diadié-Tambacounda : « And Sukkeli sa gokh » porte le combat du développement communautaire

Les habitants de Gourel Diadié s'engagent pour leur quartier

Gourel Diadié, un quartier de la commune, vient de lancer son mouvement de développement

dénommé « And Sukkeli sa Gokh ». Ce mouvement apolitique créé par Mme Seynabou Diop actrice de developpement compte œuvrer pour le développement global de Gourel Diadié et porter les problèmes dont souffre le quartier ( manque d’assainissement, d’espace de rencontre pour jeunes, insécurité publique…).

À ses compatriotes venues nombreuses, celle qu’on appelle affectueusement Aby admet que  » le chemin sera long et plein d’embûches mais nous y arriverons certainement en travaillant la main dans la main ». Par ailleurs la Chouchoute du coin tend la main à ses frères et soeurs et les invite à la rejoindre dans  » ce nouveau défi « , celui de faire du développement de la localité une réalité.

Ainsi pour atténuer le niveau de pauvreté de la localité  » And Sukkeli sa gokh », par la voix de sa présidente compte faire de l’agriculture, l’élevage, du maraîchage et de l’aviculture, le fer de lance de l’essor économique locale de Gourel Diadié. Mais pour réussir ce projet, Mme Seynabou Diop et son mouvement sollicitent des autorités administratives et locales un espace adéquat pour leurs activités.

A côtés de ces défis, d’autres non moins importants tel que la santé de la reproduction des jeunes est à relever. Pour cela le mouvement compte jouer sa partition. Il s’agit pour la Chouchou du coin de l’obtention d’un centre de rencontre de jeunes pour les sensibiliser sur les phénomènes de santé publique tels que le VIH/Sida, les mariages et grossesses précoces et autres qui sévissent dans le pays.

Le mouvement « And Sukkeli sa Gokh » tiendra son assemblée générale dans les jours à venir en vue de mettre sur place son comité de gestion. Une initiative qui rejoint l’idée de l’acte 3 de la décentralisation. Théorie selon laquelle le développement doit partir de la base vers le sommet.

Ce mouvement qui vient de naître avec l’implication des natifs du quartier est accompagné dans ses initiatives par des partenaires français de La Roche sur Yvon. Gourel Diadié est un des quartiers périphériques de la commune où sévit l’insécurité et le chômage. Il reste aussi marqué par des difficultés d’accès surtout en période d’hivernage où le Mamacounda, le cours d’eau, l’isole des quartier Gouye et Camp Navetane.

Sanoussy Diarra : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.