L’Espace Services Sénégal du département de Bambey commencera à fonctionner en début d’année 2021

L’espace Sénégal services du département de Bambey (centre), une plateforme de services publics,

devrait ouvrir ses portes et commencer à délivrer des actes administratifs, dès le début de l’année prochaine, a promis mardi le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Cheikh Bakhoum.

« L’espace Sénégal services de Bambey va réunir toute l’administration du département de Bambey. Quatre-vingt-cinq pour cent des travaux ont été exécutés. D’ici à la fin de l’année, l’espace Sénégal services du département de Bambey sera mis en service. On espère qu’il sera fonctionnel au début de l’année prochaine », a assuré M. Bakhoum lors de la signature d’un accord de partenariat de l’ADIE avec l’Université Alioune-Diop de Bambey (UADB).

La future plateforme de services administratifs sera le fruit d’un projet appelé « Smart Territoires », selon l’Agence de l’informatique de l’Etat. Ce sera un guichet unique, qui réunira les services administratifs publics du département.

« Notre premier souci, c’est d’avoir une administration de proximité. On note des lenteurs dans la délivrance des actes administratifs. Nous voulons permettre aux administrations départementales, qui n’ont pas beaucoup de ressources, de pouvoir utiliser le numérique pour aller plus vite », a expliqué Cheikh Bakhoum, parlant du rôle des espaces Sénégal services.

Il s’agit d’une initiative de l’Etat, qui va permettre aux citoyens de gagner du temps et de l’argent en leur permettant de se faire délivrer des documents administratifs qu’ils ne pouvaient obtenir qu’à Dakar, selon M. Bakhoum.

Avec les espaces Sénégal Services, une procédure menée à Dakar en vue de l’établissement d’un acte administratif peut être poursuivie à Bambey. « Ces espaces pourront donc renforcer la compétitivité économique du département de Bambey », a ajouté le directeur général de l’ADIE.

« La dématérialisation des procédures est une nécessité pour toutes les communes, dans la mesure où la gestion des documents administratifs, qui doit être assurée par les collectivités territoriales, est extrêmement difficile », a souligné Gana Mbaye, le maire de Bambey.

« Le débat sera engagé au sein de notre conseil municipal, pour que des ressources suffisantes soient mises à la disposition de cet outil (l’espace Sénégal services) », a promis M. Mbaye.

Cheikh Bakhoum a par ailleurs discuté avec le recteur de l’UADB de l’initiative « +Smart Education » de l’ADIE, dont la finalité est de promouvoir l’usage des technologies de l’information et de la communication dans les universités sénégalaises.

Cette initiative a permis de connecter l’Université Alioune-Diop de Bambey à l’intranet gouvernemental, selon le recteur Mahy Diaw.

« Ce projet a permis à l’université (l’UADB) d’acquérir d’importants équipements informatiques de dernière génération », a dit M. Diaw.
FD/ESF/BK
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.