COVID-19 : l’OMS reconnait les nombreux bienfaits des médicaments traditionnels, mais prône pour des tests rigoureux

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande, à travers son bureau Afrique, des tests rigoureux

pour les nouveaux traitements à base de pharmacopée traditionnelle africaine contre le Covid-19 avant leur utilisation à grande échelle.

‘’Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables’’, préconise l’organisation dans un communiqué publié sur son site internet.

L’OMS estime que les populations du continent ‘’méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde’’.

‘’Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux’’, insiste-t-elle.

L’agence chargée de la santé aux Nations unies estime que ‘’la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative, recèle de nombreux bienfaits’’. ‘’L’Afrique a d’ailleurs une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradipraticiens de santé qui jouent un rôle important dans les soins aux populations’’, reconnaît-elle.

L’OMS affirme que le principe de précaution doit toujours être de rigueur pour éviter de verser dans la désinformation. ‘’Au moment où des efforts sont faits pour trouver un traitement au Covid-19, la prudence doit rester de mise pour ne pas verser dans la désinformation, particulièrement sur les réseaux sociaux, au sujet de l’efficacité de certains remèdes’’, écrit l’agence spécialisée des Nations unies.

Elle signale que ‘’de nombreuses plantes et substances sont proposées alors qu’elles ne répondent pas aux normes minimales de qualité, d’innocuité et d’efficacité et qu’aucun élément factuel n’atteste du respect de ces normes’’.

L’OMS met en garde contre un usage inconsidéré de traitements contre la maladie à coronavirus.

‘’L’utilisation de produits destinés au traitement du Covid-19, mais qui n’ont pas fait l’objet d’investigations strictes, peut mettre les populations en danger et les empêcher d’appliquer des mesures telles que le lavage des mains et la distanciation physique qui, pourtant, sont des éléments cardinaux de la prévention du Covid-19. Cela peut aussi accentuer le recours à l’automédication et accroître le risque pour la sécurité des patients’’, prévient-elle.

Madagascar a mis au point un traitement contre le Covid-19 à base d’artemisia. Ce médicament suscite beaucoup d’espoir dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale.

ASG/ESF / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,586SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :