Les Etats-Unis injectent 25 milliards de F CFA au Sénégal, dans la prévention des maladies infectieuses

Le programme de contrôle des maladies au Sénégal
Image d'illustration

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (en anglais, Centers for Disease

Control and Prevention entre for disease control (CDC) ont injecté 25 milliards de francs CFA au Sénégal, entre 2015 et 2017, dans le cadre du programme « Global health security » (sécurité sanitaire mondiale), a appris l’APS, mardi.

La révélation a été faite par l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal Tulinaho Salama Mushingi, qui était l’invité de la rédaction de l’APS. Selon lui, ce financement est exclusivement destiné à améliorer la capacité du Sénégal à prévenir, détecter et combattre les épidémies de maladies infectieuses, comme Ebola, la dengue ou la maladie à virus Zika.

« Les pays doivent être capables de répondre et de riposter aux maladies, parce que le temps qu’arrive souvent l’aide étrangère, il sera trop tard », a expliqué le diplomate américain pour justifier l’opportunité de cet apport.

Lorsque survient une épidémie, il n’existe plus de frontières, déclare le diplomate américain. Dans une telle éventualité, l’endroit où se situe le centre de contrôle n’a plus d’importance, qu’on se trouve à New York, au Texas ou à Bruxelles, a-t-il jugé.

D’après Tulinaho Salama Mushingi, les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies sont en train de travailler avec les services de laboratoire et de santé sénégalais afin de pouvoir, en temps opportun, prévenir les épidémies, les détecter et apporter la riposte.
LTF/ASG/ASB / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.