Casamance : Vers une intervention de l’AMP-UEMOA dans les négociations de paix

Image d'illustration

Le médiateur de la république, Alioune Badara Cissé s’est engagé, mercredi à Dakar, à saisir l’Association des médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP UEMOA) pour une intervention dans les négociations pour la paix en Casamance en proie depuis 1982 à un conflit armé.
Me Alioune Badara Cissé a promis « de proposer à l’AMP-UEMOA une requête documentée avec toutes les informations nécessaires pour qu’elle agisse fidèlement et fortement dans le conflit de la Casamance ».

Il s’exprimait au cours des travaux de la 4ème Assemblée générale de l’Association des médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP UEMOA) axée sur le thème : « Pour l’avènement d’un climat apaisé et durable dans l’espace sous régional, quel rôle pour le médiateur ? ».

Me Cissé a, en outre, déploré l’attitude de certains Etats voisins qui, à son égard, « auraient des comptes à régler avec le Sénégal (…) en laissant passer des fauteurs de troubles dans la région de la Casamance ».

Le médiateur de la République a salué le rôle de la plateforme des femmes de Casamance qui était, selon lui, « venue à la rescousse des politiques en 2010 pour faciliter la pacification ».

De son côté, le colonel Boubacar Diop qui animait un panel dans le cadre des travaux de l’AMP-UEMOA a soutenu que les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine doivent s’unir pour mettre en place un système de protection de leurs frontières parce que confrontés à la même menace sécuritaire.

Selon lui, l’implication des médiateurs dans le dossier de la Casamance serait « pertinente » parce qu’on les définit par excellence comme « un tiers inclus ».

« La médiation est plus efficace si elle est faite par des gens qui n’ont aucun intérêt particulier mais qui agissent en suivant des valeurs », a-t-il dit.

Le médiateur en tant qu’autorité administrative indépendante, doit servir de lien entre l’administration et les administrés, en examinant les litiges entre citoyens, usagers et administration publique.

Son rôle consiste aussi à formuler des recommandations et des propositions en vue d’un bon fonctionnement de l’administration et des organismes investis d’une mission de service public.

Le médiateur a également comme objectif de contribuer à l’avènement d’un climat social apaisé au sein de la société.

AAN/PON / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.