Camion fou de Nice : « Une cinquantaine de personnes entre la vie et la mort », selon François Hollande

Voici les principales informations à retenir après l’attentat survenu jeudi 14 juillet à Nice :

– Vers 23 heures, un homme au volant d’un camion blanc a foncé dans la foule, rassemblée sur la très populaire promenade des Anglais pour les traditionnelles festivités du 14-Juillet. Il a fauché les personnes se trouvant sur son chemin sur une distance de deux kilomètres ;

– 84 personnes ont trouvé la mort, dont plusieurs enfants, et 18 blessés se trouvent toujours en « urgence absolue », selon le dernier bilan du ministère de l’intérieur ;

– Le chauffeur du camion a été abattu ; son identité a été confirmée : il s’agit de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, ressortissant tunisien de 31 ans. L’auteur était conducteur de poids lourd, et avait récemment été interpellé pour une bagarre à la suite d’un contentieux routier. Il était armé d’un .7,65 mm. Dans le camion ont été retrouvés un pistolet en plastique et deux armes longues en plastique, ainsi qu’une grenade dite « inactive ».

– Le président François Hollande a annoncé la prolongation de l’état d’urgence, qui devait s’achever le 26 juillet, pour trois mois supplémentaires, un renforcement de l’opération Sentinelle de surveillance des lieux publics et sensibles par l’armée, et l’appel à la réserve opérationnelle ;

– Un deuil national de trois jours a été décrété du 16 au 18 juillet

– Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat » dans tout le département des Alpes-Maritimes, a annoncé le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve ;

– La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinats et tentatives d’assassinats en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Ce que l’on ignore encore :

– L’identité de l’homme au volant du camion : des papiers d’identité ont été retrouvés sur les lieux de l’attaque. S’il s’avère qu’ils appartiennent au chauffeur du camion, il serait Tunisien résidant en France.

– Si l’homme a tiré sur la foule : selon Laurent Laubry, responsable du syndicat de police Alliance dans les Alpes-Maritimes, « il y a eu des échanges de tirs ». « Au moment où il a été abattu par les policiers, il avait fait feu plusieurs fois », a souligné de son côté le premier adjoint LR de la ville de Nice et président de la région PACA, Christian Estrosi.

lemonde.fr

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,433SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :