Anacarde-Ziguinchor : Plus de 32.000 tonnes transportées pour un chiffre d’affaires de 20,6 milliards FCFA, selon le ministre

0
33
32.000 tonnes d'anacarde transportées de Ziguinchor

Environ 32 000 tonnes d’anacardes ont été transportées à partir du port de Ziguinchor

(sud) générant un chiffres d’affaires de 20,627 milliards de francs CFA au cours de la campagne d’anacarde de l’année 2018, a révélé mardi à Ziguinchor, le ministre du Commerce Alioune Sarr.

« La campagne anacarde 2018 a été une très grande réussite. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 32 000 tonnes ont été transportées via le port de Ziguinchor en 2018 contre 56 tonnes en 2017 avec un chiffre d’affaires de 20,627 milliards FCFA », a révélé M. Sarr.

Le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME présidait lundi à la mi-journée un Comité régional de développement (CRD) spécial sur l’évaluation de la campagne anacarde de l’année 2018.

La rencontre s’est déroulée en présence du gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, des autorités locales, des représentants des forces de défense et de sécurité, des opérateurs économiques de la région, des chefs de services, des autorités portuaires et plusieurs autres acteurs.

« Au cours de la campagne écoulée, nous avons enregistré 400 travailleurs dont 200 permanents et 200 temporaires contre 70 travailleurs seulement en 2017. 1127 conteneurs ont été mis à contribution en 2018 contre 10 conteneurs seulement en 2017 », a poursuivi Alioune Sarr.

« La liste des retombées positives est très longue. Il y’a eu beaucoup de réticences quand nous avions pris la mesure d’interdiction de transporter l’anacarde par voie terrestre et via le port de Banjul, mais les résultats nous ont donnés raison », s’est réjoui le ministre du Commerce.

« C’était une opération quitte ou double. Mais nous avions cru. Nous avions foncé et nous avions évité le mur et nous avons réussi cette campagne (…) Nous allons figurer bientôt sur la liste restreinte des pays exportateurs du cajou avec un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards FCFA en si peu de temps », a réagi le gouverneur Guédj Diouf.

« C’est possible de le faire avec l’installation du système +Gaïndé+ qui nous permet de faire des opérations douanières sur place. Cela va augmenter les recettes douanières. Et cela aussi va contribuer à la création d’emplois chez les jeunes », a souligné M. Diouf.
MTN/ASB / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire