Des dizaines de villages du Sud et de l’Est du Sénégal alimentés par des centrales solaires

Des centrales solaires
Image d'illustration

Désaxés du réseau de la Senelec, quarante villages des régions sud-est du pays seront bientôt éclairés.

Des techniciens locaux en charge de la gestion des centrales solaires installées dans ces villages ont reçu en effet une formation le week-end dernier à Ziguinchor. Un dernier acte d’un processus d’électrification mis en œuvre depuis des mois par Energie-R, à travers le Projet DPER (Développement Durable par les Energies Renouvelables) et qui va bientôt prendre forme dans ces quarante villages à la satisfaction des populations qui vont sortir enfin des ténèbres.

Ce sont près de quarante villages des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Tambacounda qui vont bientôt sortir des ténèbres et bénéficier de l’électricité. Le dernier acte de l’électrification de ces localités vient d’être posé par la formation de techniciens locaux issus des villages bénéficiaires de ce projet. Ces derniers auront la tâche de gérer les centrales d’énergie installées dans leurs localités.

En effet, dans son projet Dper (Développement durable par les énergies renouvelables) co-financé par l’Union Européenne et l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) ; Energie-R s’est déployé dans cette quarantaine de villages pour offrir de l’énergie aux populations jusque-là en difficulté dans l’accès à l’électricité. « Donner un outil de travail de développement pour cette population, c’est le pari que se fixe ce projet », selon Mme Yvonne Faye Diouf, Directrice de la société Enrtgie-R qui reste convaincue de l’impact positif de cette pénétration d’énergie dans ces villages.«Les capacités des centrales sont révélatrices de l’importance et de cette électrification dans ces villages inaccessibles et très éloignés du réseau. «Ce sont des villages très éloignés du réseau de la Senelec que nous ciblons et les trois quarts de la puissance installés (20 à 40 Kwatts dans certains villages) serviront au travail, à faire tourner des moulins, à faire tourner des machines de transformation … Des activités que les populations déroulent chaque jour et qui ont besoin de l’électricité …).

De l’énergie solaire pour éclairer ces villages qui n’ont pas la chance d’être raccordés au réseau, c’est ainsi le pari que se fixe Energie-R. Le plus petit village disposera d’au moins de 10 kwatts. Ces quarante villages ciblés sur la centaine de localités qui ont fait l’objet d’étude par le projet vont à travers cette électrification par l’énergie solaire booster les activités génératrices de revenus. L’occasion a été saisie par la Directrice de Energie–R pour lancer une doléance aux autorités pour l’octroi de la licence. Une requête qui a trouvé un écho de la part du conseiller spécial du président de la République, Docteur Boubacar Mbodji qui a estimé que ce projet est important en cela qu’il participe à l’atteinte de l’objectif d’électrification rurale qui est de 60% en 2017. « L’impact socio-économique de ces centrales avec une puissance de 10 kwatts permettra de faire fonctionner toute la machinerie dans ces villages.

La formation de ces jeunes dégage un double objectif. D’abord, la pérennisation de l’investissement ensuite l’octroi d’emploi aux jeunes… », renseigne par ailleurs M Mbodji qui est d’avis que ces infrastructures vont à coup sûr modifier le quotidien des populations
sudonline.sn

Laisser un commentaire