Touba impose des normes de salubrité et d’hygiène environnementale aux pèlerins

Touba impose des normes de salubrité et d'hygiène environnementale
Image d'archives

Le président de la commission culture et communication, Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma invite

les populations à plus de salubrité et au respect des normes d’hygiène environnementale notamment lors de la célébration du Magal de Touba.

« Les déchets à Touba sont importés. Ils sont pas produits dans la ville de Touba mais, ils viennent de partout » a précisé le marabout, interpellé sur la salubrité dans la ville sainte.

Invité lundi de la rédaction de l’APS, Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma a rappelé l’organisation récente d’opérations de déguerpissement et désencombrement des alentours de la grande mosquée et de « Set Sétal » dans la ville sainte qui s’apprête à accueillir des milliers de fidèles.

Le président de la commission chargée de la communication, qui a appelé à la propreté et à une culture citoyenne a rappelé que les cités religieuses comme Touba, Tivaouane, Kaolack vont bénéficier du programme de gestion des déchets (PGUD).

« Aujourd’hui, la ville de Touba est désengorgée sans bruit et personne ne l’aurait imaginé » a dit le marabout selon qui, cela montre le respect du « ndigueul » dans la ville sainte.

LIRE AUSSI:L’édition 2017 du Magal de Touba se prépare en affichant le bilan de la précédente estimé à 256 milliards F CFA de ressources générées
« Le problème des déchets est une affaire de conscience individuelle » a-t-il relevé, faisant remarquer qu’un centre d’enfouissement technique (CET), est en train d’être construit à Touba, pour un montant chiffré de près de 4 milliards de francs CFA.
SBS/PON / APS
ActuPrime -La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire