Touba : La cour du Khalife dans tous ses états

La sortie de Serigne Cheikh Thioro Mbacké, bras droit du Khalife et porte-parole de Gouye-Mbinde, rappelant à travers la presse les mises au point du Serigne Sidi Mokhtar Mbacké à la délégation de Serigne Assane Mbacké Atékh (fraîchement sorti de prison) est parti pour mettre le feu au poudre au sein de la cour du Khalife.
En effet, c’est personnellement qu’un fils du premier des Mourides a pris la ferme résolution de montrer son courroux par rapport à une telle sortie médiatique. Serigne Abdou Samad Mbacké Maty Lèye, pour ne pas le nommer, est dans tous ses états. Joignant Dakaractu, le chef religieux a accusé Serigne Cheikh Thioro de « chercher à profiter de la situation à des fins personnelles ». Ainsi, dit-il, « Serigne Cheikh Thioro n’a aucune raison pour répertorier les propos que le Khalife a tenus devant ses hôtes et petits-fils à travers la presse. S’il était nécessaire de le faire, il aurait demandé à Serigne Bass Abdou Khadre, son unique porte-parole, de s’en occuper. Le Khalife n’avait nullement besoin que son discours soit répercuté à travers les médias. Il ne le voudrait pour rien au monde. Qu’il arrête alors de parler au nom de Serigne Sidi Mokhtar parce que ce rôle est dévolu à une autre personne. Il est averti! Qu’il ne se permette plus de récidiver, car nous ne permettrons que le nom de notre marabout et père soit mêlé à ces histoires de déclarations médiatisées! »

Serigne Cheikh Thioro a déclaré dans la journée d’hier, à une partie de la presse, que le Khalife avait instruit Serigne Assane et sa délégation de ne plus mêler son nom à leurs activités et de s’attendre à des sanctions s’ils manquaient de se conformer à ses indications.

La réaction de Serigne Abdou Samad Mbacké est visiblement celui d’un fils très en colère. Ce fils du Khalife, connu pour son franc-parler, a tenu à inviter tous les mourides à comprendre que le nom du Patriarche de Gouye-Mbinde est injustement utilisé, parfois, par des personnes « aux objectifs inavoués ».

Autrement dit, dans la cour du Khalife, les choses ne semblent plus fonctionner comme avant. Les points de vue et les positions sont divergents et parfois même contradictoires. L’affaire Serigne Assane Mbacké aura donc permis d’en avoir un aperçu…

Dakaractu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.