Tchad : l’opposition appelle ce mercredi à une journée ville morte

Après sa marche pacifique avortée par les pandores qui ont procédé au bouclage des moindres venelles de la ville de Ndjamena, l’opposition tchadienne talonnée par la société civile appelle à une journée ville morte ce mercredi. Ceci, pour dénoncer entre autres la longévité du président Dédy.

L’opposition tchadienne compte paralyser’ tous les secteurs d’activité du pays. Du moins pour ce mercredi. Non contents du fait que la police ait fait annuler leur marche pacifique, les leaders de l’opposition ont appelé à ce que la journée du mercredi 24 février soit celle d’une ville morte.

L’appel à la ville morte comme la marche pacifique de ce mercredi, nous dit-on, s’inscrivent dans la contestation du long pouvoir d’Idriss Deby, à la tête du pays depuis bientôt 26 ans, et candidat à la prochaine élection présidentielle.

Ces opposants ne demandent pas moins que le retrait de la candidature d’Idriss Deby Itno, comme candidat du MPS, le parti au pouvoir, qu’ils attribuent la déliquescence du tissu économique et social. « Trop c’est trop », « ça suffit », « nous sommes vraiment fatigués », manifestent-ils leur ras-le-bol.

Thienadine/actuprime

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,321SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :