Tambacounda : Vers l’implantation d’une nouvelle Chambre régionale d’agriculture.

Image d'illustration

Les acteurs régionaux de la filière agricole de Tambacounda ont fait des contributions scientifiques et constructives au projet de création des Chambres d’agriculture. C’était lors d’un Comité régional de développement présidé ce vendredi par le Gouverneur de la région M. El Hadji Bouya Amar.
Une rencontre au cours de laquelle toutes les franges du secteur de l’agriculture ont été fortement représentées, notamment les organisations paysannes, les éleveurs, les acteurs de la pèche continentale, les exploitants des ressources forestières. Les projets, les programmes et les services déconcentrés évoluant dans l’agriculture était également de la partie.
D’après le gouverneur Amar, le CRD qui les a réunis ce matin est un cadre d’échange dont l‘objectif est de recueillir les avis et les suggestions de ceux qui font le monde agricole, sur le projet de création des nouvelles Chambres d’agriculture qui vont être implantées dans toutes les régions du pays. Lesquelles suggestions seront inscrites dans un rapport pour le besoin d’un document de base qui sera transmis à l’autorité centrale.
«Le projet de création des chambres régionales d’agriculture est un processus qui a été enclenché il y a de cela un à deux ans. Actuellement, on en est à la phase des réflexions et des concertations à travers les Crd régionaux qui se termineront à la fin de ce mois de juillet par la mise en place des nouvelles chambres d’agriculture», nous a confié M. Amar.
Il ajoute que la création de ces Chambres d’agriculture est une volonté politique de l’Etat, pour mieux organiser et mieux professionnaliser les filières agricoles qui n’ont pas pu fonctionner comme il le faut dans les Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture.
C’est ainsi que les acteurs de la filière agricole présents à la réunion ont pu se pencher, à travers des travaux de groupe, sur les thématiques relatives au modèle institutionnel, au fonctionnement, à l’organisation et aux mécanismes de financement des futures Chambres d’agriculture.
Les acteurs de la filière agricole de Tambacounda ont bien accueilli cette nouvelle mesure de l’Etat qui s’inscrit parfaitement dans l’axe 1 du PSE, en termes de transformation structurelle de l’économie.
Amédine FAYE : actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.