Tambacounda : Baisse de rentabilité dans le commerce de la ferraille, les chinois indexés.

C’est depuis prés de 12 ans qu’Alioune Gueye s’active dans le commerce de la ferraille. Cet ancien militaire est pratiquement le seul, dans la commune de Tambacounda, à disposer d’un dépôt de ferraille. Sur place, nous trouvons des moteurs usés, des chaises inutilisées, des marmites gâtées, de la carrosserie, ect. Actuellement, Il essaie très difficilement avec son collègue de tirer de ce business des bénéfices.
Des bénéfices qui ne sont plus conséquents depuis l’arrivée des chinois qui ont le monopole du secteur. Ce que Gueye et son collègue n’ont d’ailleurs jamais apprécié.
« Vous savez avant les chinois, c’étaient les indiens qui nous rachetaient la ferraille. A cette époque, je pouvais gagner prés de 700.000 fcfa à l’espace d’une semaine. Tel n’est plus le cas aujourd’hui avec les chinois qui cassent souvent le prix du kilogramme de la ferraille qui est parfois à 40 fcfa. Tout le contraire des indiens qui pouvaient vous proposer jusqu’à 175 fcfa le kilogramme » se désole-t-il.
Face à cet environnement des affaires désavantageux, Gueye est obligé de se séparer de ses employés. Il n’arrive plus à lui seul à remplir de ferraille un camion de 35 tonnes. Ajouté à cela, il accuse un retard quand il s’agit de payer ses clients qui lui vendent de la marchandise métallique car ne disposant pas assez de liquide.
«  L’indien vous proposait des garanties. Ce qui vous procurait une capacité financière et vous permettait d’acheter facilement de la marchandise métallique » regrette Gueye avec une mine noyée dans la tristesse et la colère.
Après un petit tour de la décharge pour prendre quelques images, nous nous remettons sur le chemin du retour laissant derrière nous des ferrailleurs apparemment coincés dans ce métier qui n’est plus prometteur. Pourtant ce commerce de la ferraille soulageait financièrement beaucoup de famille sans parler de l’important rôle qu’il a pu jouer dans la réduction du banditisme.

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,427SuiveursSuivre
19,900AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :