Tambacounda : Mbagnick Ndiaye rencontre les chefs coutumiers de la région.

0
40
Les chefs coutumiers de Tambacounda
Le ministre de la culture Mbagnick Ndiaye à Tambacounda

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a rencontré, ce jeudi 8 juin, à la gouvernance de Tambacounda

, les chefs coutumiers de la région (de Tambacounda) avec sa délégation
composée du grand Serigne de Dakar, Makthar Diop, du Bour de Gandiaye et des membres de son ministère.
Après avoir salué et remercié tous les dignitaires d’avoir répondu à son invitation, Mbagnick Ndiaye a loué la dimension historique et culturelle de la région de Tambacounda qu’il considère comme une «terre chargée d’histoire, foyer de brassage de cultures transfrontalières séculières ».

Abordant la pertinence de la réunion, le ministre de la Culture a indiqué que la rencontre des Chefferies traditionnelle de Tambacounda participe à la volonté de son ministère de réhabiliter et de revaloriser les us et coutumes ainsi que les règles du système de gouvernance traditionnelle, fondements de notre Patrimoine culturel immatériel, a-t-il fait savoir. Car, poursuit-il, cela contribue « à la restauration des valeurs cardinales de notre société que le pouvoir traditionnel avait toujours su incarner et préserver pour les générations actuelles et futures ».

D’après lui, « dans nos sociétés traditionnelles, le mode d’organisation social avait toujours obéi aux règles d’un système qui plaçait l’aristocratie au centre des décisions, mais sous le contrôle
du pouvoir gérontocratique détenu par les anciens ». Des anciens que Mbagnick Ndiaye a nommés les « gardiens du temple, sentinelles de la sauvegarde de nos traditions multiculturelles,
régulateurs et médiateurs de la société ».

S’agissant du programme de réhabilitation des lieux de mémoire historique engagé par son ministère, M. Ndiaye a annoncé que pour la région de Tambacounda c’est la tombe de l’Almamy Malick Sy à Ouro
Himadou, les vestiges historiques de Ndougoussine, les ruines de
Sénédébou qui vont en bénéficier en 2017-2018. « Notre objectif est de leur redonner une seconde vie pour le devoir de mémoire, mais aussi pour revaloriser les vertus de Dignité, de Courage et de Patriotisme de nos aïeux et les transmettre aux générations actuelles et futures », a-t-il révélé.

Et le grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, d’ajouter que cela vise à « mettre en harmonie les traditions et le monde moderne à l’image de ce qui se fait en Espagne, en Belgique avec leur royaume etc. ».

Dans leurs interventions, les représentants de chefs coutumiers des quatre départements de la région ont salué l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication. Ils estiment que cette rencontre prouve l’importance que l’Etat leur accorde dans la société. Egalement, ils ont profité de ce face-à-face avec l’officiel pour étaler quelques doléances à savoir le manque
d’infrastructures routières, sanitaires et scolaires dans leur localité.

Des doléances qui seront transmises aux services compétents, assure le ministre de la Culture et de la Communication, annonçant qu’une rencontre est prévue entre les chefs coutumiers et le chef de l’Etat,
Macky Sall, au palais présidentiel sans en donner la date.
Amédine FAYE : actuprime.com

Laisser un commentaire