Diourbel : SOS pour Marie Noel Faye, major de la pédiatrie de l’hôpital Lübke

Mobilisation de la solidarité pour un agent de santé malade
Marie Noel Faye, major de la pédiatrie du Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke de Diourbel

La major du service de pédiatrie du Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke de Diourbel se bat pour la vie. Elle attend tout de la solidarité pour être sauvée de la mort. Cette blouse blanche est clouée au lit par une pathologie très rare. Marie Noel Faye souffre de l’aplasie médullaire. Son cas est critique et nécessite une évacuation urgente pour la France.

Malheureusement, les 4 millions nécessaires à cette évacuation, qui devait se faire depuis la semaine passée, peinent à être mobilisés par ses parents et ses amis. La quête des agents du Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke n’ont pas suffi pour l’évacuer. Présentement, seul l’Etat du Sénégal et la Fondation Servir le Sénégal sont l’unique espoir pour cette mère de famille, travailleuse infatigeable, agent modèle et consciencieux, qui a déjà perdu l’usage de son œil gauche et est en incubation sous machine au service de réanimation dudit établissement de santé.

L’aplasie est une hémopathie (maladie du sang), caractérisée par la raréfaction (altération quantitative) de la moelle osseuse, dont la traduction est une diminution des trois lignées normales que sont : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Autrement dit, la moelle osseuse est dans l’incapacité de produire les cellules-souches, qui sont les formes originelles des cellules sanguines précédemment citées.

Malick Sy : actuprime.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.