Sinthiou Malème (Tambacounda) : 47 millions pour indemniser 3500 producteurs victimes de dérèglements climatiques

Une délégation du PAM et d’OXFAM accompagnée de partenaires a effectué le déplacement à Médina Diakha, dans la commune de Sinthiou Malème, pour procéder au payement des indemnités aux petits producteurs victimes de chocs climatiques dus au démarrage tardif de la saison et des pauses pluviométriques.

Les producteurs vivant dans les départements de Tambacounda et Koumpentoum ont connu l’expérience du démarrage tardif de la saison et des pauses pluviométriques. Des manquements qui ont affectés les productions et exposés les familles à l’insécurité alimentaire. Les risques faisant partie intégrante de la vie, des mesures de protection peuvent être prises par conséquent, avant qu’une crise ou une urgence n’arrive. C’est dans ce contexte de gestion des risques qu’Oxfam et le PAM, avec le concours de leurs partenaires tels que le PADAER, BAMTAARE, CNAAS, l’ONG LA LUMIERE, ont mis en place le système d’indemnisation à travers l’assurance agricole, pour apporter aux communautés vulnérables l’appui et les efforts nécessaires, pour faire face aux chocs climatiques.
Pour Malick NDOME, représentant de la directrice nationale d’OXFAM, l’assurance agricole apportée à cet effet est un puissant levier de protection sociale, en ce qu’elle protège les petits producteurs et préserve durablement les moyens d’existence face aux chocs, aléas et catastrophes.
Autrement dit, ces assurances en formes d’indemnités constituent une forme de protection des producteurs contre les dégâts ou pertes, et cette protection a un coût qui n’est pas gratuit. C’est pour cela, dira la directrice Pays du PAM Sénégal, Mme Jilan Jacobucci, que le Programme Alimentaire Mondial et ses partenaires vont essayer d’être créatifs pour un changement radical. De la gestion de crise, le PAM passe à la gestion de risques, en offrant la résilience aux populations vulnérables pour améliorer la sécurité alimentaire mais aussi pour sécuriser leurs revenues.

C’est dans ce cadre qu’ont été retenus 6000 ménages dans les départements de Tambacounda et Koumpentoum. Ils seront assistés par la distribution de bons d’achat. Par ailleurs, 3500 producteurs agricoles répartis sur 106 villages ayant souscrit à l’assurance indicielle vont recevoir une compensation du déficit agricole due aux pauses pluviométriques. C’est une enveloppe totale de 47 millions de francs CFA.
Pour rappel, l’initiative 4R est un programme de résilience en milieu rural élaboré par OXFAM et le PAM, dont la mise en œuvre est assurée par l’Ong La Lumiere, Bamtaaré, INP et aussi le Padaer
SANOUSSI : actuprime.com

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

[td_block_social_counter facebook="tagdiv" style="style6 td-social-boxed" open_in_new_window="y" f_counters_font_family="394" f_network_font_family="891" f_counters_font_size="eyJhbGwiOiIxNCIsImxhbmRzY2FwZSI6IjEzIiwicG9ydHJhaXQiOiIxMiJ9" f_network_font_size="eyJhbGwiOiIxMyIsImxhbmRzY2FwZSI6IjExIiwicG9ydHJhaXQiOiI5In0=" counter_color="#ffffff" counter_color_h="#ffffff" network_color="#ffffff" network_color_h="#ffffff" tdc_css="eyJsYW5kc2NhcGUiOnsibWFyZ2luLWJvdHRvbSI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJsYW5kc2NhcGVfbWF4X3dpZHRoIjoxMTQwLCJsYW5kc2NhcGVfbWluX3dpZHRoIjoxMDE5LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tYm90dG9tIjoiMjAiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsInBob25lIjp7Im1hcmdpbi1ib3R0b20iOiI0MCIsImRpc3BsYXkiOiIifSwicGhvbmVfbWF4X3dpZHRoIjo3NjcsImFsbCI6eyJtYXJnaW4tYm90dG9tIjoiNDAiLCJkaXNwbGF5IjoiIn19" twitter="tagdivofficial" youtube="tagdiv"]

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :