Santé Prime Ep03 partie 2: Quels sont les signes d’une crise cardiaque ou d’un AVC et que faut il faire? (2/3)

Episode 3 : Comment éviter une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral

Protégez-vous avant qu’il ne soit trop tard

 

Week-end trop chargé, je n’ai pas eu le temps d’écrire et je n’avais pas envie de vous bâcler un travail. Allons-y les amis, je reprends une feuille et un stylo et c’est parti. Oui j’ai du mal à réfléchir en écrivant avec un ordinateur…

 

2eme Partie : Quels sont les signes d’une crise cardiaque ou d’un AVC et que faut-il faire?

 

1/ Quels sont les signes d’une crise cardiaque et que faut-il faire?

 

La plupart du temps, une crise cardiaque est soudaine et intense mais il arrive qu’elle débute lentement, accompagnée d’une légère douleur ou d’un sentiment de malaise. Souvent, le patient ne sait pas ce qui lui arrive et attend trop longtemps avant de voir le médecin. Une crise cardiaque aiguë peut interrompre le fonctionnement du cœur, provoquant ainsi une mort subite.

Sans plus attendre nous allons détailler les différents signes.

 Crise cardiaque aiguë

On appelle infarctus du myocarde une crise cardiaque aiguë. Elle débute généralement par une sensation de douleur ou de malaise:
  • Survenue brutale, spontanée (coup de tonnerre dans un ciel serein)
  • Durée prolongée (> 15 min et plus).
  • Intensité très forte, intolérable, angoissante « sensation de mort imminente »
  • Diffusion très large avec de multiples irradiations: le bras gauche, l’épaule gauche, le coude, la mâchoire ou le dos et même l’épigastre.
  • Signes d’accompagnement: nausées, vomissements, sueurs, malaises. Fièvre modérée tardive après 24-48h

 

Que faire en cas de crise cardiaque?

Beaucoup de gens victimes d’une crise cardiaque décèdent avant d’arriver à l’hôpital. Il faut donc agir vite: chaque seconde compte.

Il existe des traitements qui permettent de dissoudre les caillots sanguins et de rétablir le flux sanguin vers le cœur. C’est lorsque le traitement est administré moins d’une heure après la crise qu’il donne les meilleurs résultats. S’il est instauré rapidement, les lésions du muscle cardiaque seront moins graves. Si l’hôpital n’est pas trop loin, faites appeler une ambulance ou faites-vous transporter tout de suite au service des urgences. S’il n’y a pas d’hôpital ou de centre de santé dans les environs, appelez un médecin immédiatement.

Angine de poitrine

Si vous vous rappelez bien, nous avions parlé de l’angine de poitrine dans la première partie. C’est lorsque l’artère n’est que partiellement bouchée qu’elle survient, donc les signes seront moins graves et intenses que la crise cardiaque.
Le patient ressent pendant quelques minutes une douleur ou un malaise au milieu du thorax, souvent déclenché par l’exercice physique et atténué par le repos

La douleur peut aussi être causée par une émotion forte, par le stress, la chaleur ou le froid extrême. Elle peut irradier jusque dans le bras, le dos, la mâchoire, le cou et l’estomac. Une personne qui souffre d’angine de poitrine risque particulièrement d’être victime d’une crise cardiaque aiguë.

Que faire si vous êtes victime d’une crise d’angine de poitrine ?

Cessez toute activité et reposez-vous jusqu’à ce que la douleur ait disparu. Peut- être votre médecin va-t-il vous prescrire un comprimé à laisser fondre sous la langue ou un aérosol destiné à atténuer le malaise. Suivez ses instructions et, s’il n’y a pas d’amélioration, appelez une ambulance pour vous faire conduire au service des urgences de l’hôpital le plus proche. S’il n’y a pas d’hôpital ou de centre de santé dans les environs, appelez votre médecin immédiatement.

 

 

2/ Quels sont les signes d’AVC et que faut-il faire?

 

AVC grave

Le symptôme le plus fréquent d’AVC est un relâchement soudain du visage, du bras ou de la jambe, le plus souvent d’un seul côté.

Parmi les autres symptômes figurent l’apparition brutale des signes suivants:

  • engourdissement du visage, du bras ou de la jambe, particulièrement d’un seul côté ;
  • confusion mentale, difficulté à parler ou à comprendre ;
  • difficulté à voir avec un œil ou avec les deux yeux;
  • difficulté à marcher, vertiges, perte d’équilibre ou de la coordination;
  • mal de tête intense de cause inconnue ;
  • évanouissement ou perte de conscience.

Les effets d’un AVC dépendent de la partie du cerveau atteinte et du degré de gravité de l’accident. Un AVC peut ne toucher qu’une partie du corps, comme le visage, un bras ou une jambe, mais il peut aussi paralyser complètement un côté. Un AVC très grave peut entraîner la mort subite.

AVC mineur

Un AVC mineur est également appelé accident ischémique transitoire ; il a à peu près les mêmes caractéristiques qu’un AVC grave mais elles sont plus bénignes et ne durent que peu de temps, généralement moins d’une heure. Bien souvent, le patient récupère sans traitement.

Ces « miniAVC » sont des signes avant-coureurs: la plupart des gens qui ont eu un ou plusieurs mini-AVC vont avoir par la suite un AVC grave.

Note: On peut être victime d’un AVC grave sans avoir eu auparavant d’AVC mineur.

Que faire en cas d’AVC?

Si vous observez chez quelqu’un des signes d’AVC, appelez tout de suite un médecin ou une ambulance ou emmenez-le au service des urgences de l’hôpital le plus proche. Cela s’applique même si les symptômes ne sont pas très graves – car un AVC peut évoluer – et aussi en cas d’AVC mineur. S’il n’y a pas d’hôpital ni de centre de santé dans les environs, appelez un médecin immédiatement.

 

Se protéger contre une crise cardiaque ou un AVC demande juste un peu de temps et d’efforts.

 

Et voilà nous venons de finir la 2eme partie, si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser!

 

Voici le lien pour regarder la partie 1 si vous l’avez raté :

http://www.actuprime.com/sante-prime-ep03-comment-eviter-une-crise-cardiaque-ou-un-accident-vasculaire-cerebral-partie13/

 

Aimez et partagez l’épisode et la rubrique les amis.

A suivre….

 

Jaqen Khagar   « Valar Morghulis »/ Actuprime.com

Laisser un commentaire