Mbour : Sandiara a son usine de transformation et d’exportation des produits de pêche

L'usine de transformation des produits de la pêche de Sandiara
Image d'illustration

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, a inauguré, jeudi, à Sandiara (ouest)

, une usine de transformation et d’exportation de produits de pêche, a constaté l’APS. L’usine baptisée Omega Pélagic se trouve dans la zone économique spéciale (ZES) de Sandiara, une commune située dans le département de Mbour.

L’Etat envisage de construire plusieurs industries à « haute capacité de création d’emplois » sur cette ZES.

« L’inauguration de cette usine entre dans le cadre de la valorisation de la ressource halieutique », a souligné Oumar Guèye, rappelant que son ministère a choisi pour la période 2016-2021 de veiller à une « gestion durable de la ressource », au « développement de l’aquaculture », à la « valorisation accrue des produits de la pêche », etc.

Selon Serigne Guèye Diop, le maire de Sandiara, la nouvelle usine aura « un chiffre d’affaires de 700 milliards de francs CFA dans cinq ans » et va générer « 500 emplois ».

La pêche génère « plus de 600.000 emplois directs et indirects » et concentre 3,2% du produit intérieur brut du Sénégal, selon Oumar Guèye.

Les produits de la pêche procurent aux Sénégalais « plus de 70% des apports en protéines animales » dont a besoin leur organisme, a-t-il dit, ajoutant la consommation de poisson par habitant et par an est de 29,9 kilogrammes au Sénégal, ce qui dépasse la moyenne mondiale qui est de 20 kilogrammes.

En 2016, le Sénégal a exporté 192.000 tonnes de produits tirés de la pêche, a-t-il affirmé, précisant que ces exportations ont généré 204,4 milliards de francs CFA.

« Au 31 octobre 2017, selon des données que j’ai reçues du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, nous avons exporté 216 milliards de francs CFA », a dit le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, ajoutant que ces recettes ont été tirées de la vente à l’étranger de produits de la pêche.

Oumar Guèye a aussi posé les fondements de deux usines dédiées à « la valorisation des produits issus de la mer » et à « la récupération des déchets ».
ADE/ESF / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.