Saint-Louis : Les changements climatiques freinent l’essor du tourisme

Saint-Louis du Sénégal

Les impacts et vulnérabilités des systèmes socio-économiques des changements climatiques sont des freins à l’épanouissement du secteur touristique à Saint-Louis.

En plus de la brèche ouverte volontairement par la main de l’Homme, l’avancée de la mer, le phénomène de l’érosion côtière menace la survie de plusieurs complexes hôteliers implantés sur la langue de Barbarie. Du coup, plusieurs emplois sont menacés.

Les petites et grandes côtes, le littoral casamançais et les îles du littoral, principales zones touristiques du Sénégal, sont très vulnérables face à l’érosion côtière.

Le tourisme balnéaire représente plus de 50% de l’offre touristique nationale. Ce secteur est particulièrement dépendant de la qualité du littoral.

Les zones balnéaires de Saly et de Djifère ainsi que la zone culturelle de Saint-Louis sont les plus touchées par le phénomène de l’érosion.

NDARINFO.COM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.