Saint-Louis : Des jeunes en colère bloquent deux ponts reliant l’île aux quartiers Ouest

Image d'illustration

Des jeunes ont bloqué mardi la circulation sur les deux ponts reliant la ville de Saint-Louis (nord) à ses quartiers ouest, pour protester contre la grève d’une partie des travailleurs du centre hospitalier régional, a constaté l’APS.

Ce mouvement d’humeur est parti d’une marche avortée des populations des quartiers de la Langue de Barbarie, pour s’élever contre la poursuite de la grève de travailleurs affiliés au Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS).

Un groupe de jeunes s’est alors rendu à l’hôpital régional, criant son ras-le-bol, avant de s’arrêter devant la gouvernance, où ils ont été évacués par des forces de l’ordre.

Les manifestants se sont alors repliés à la sortie du pont reliant l’île au quartier de Guet-Ndar et ont brûlé des pneus et la carcasse d’un véhicule.

Au même moment, un autre groupe a bloqué le pont menant au quartier Ndar-Toutt, avec des pneus brulés, faisant s’élever une importante fumée.

Après une brève intervention à coups de grenades lacrymogène, les forces de police, visiblement peu nombreuses, se sont repliées devant la gouvernance. A treize heures, forces de l’ordre et les manifestants se faisaient encore face.

« Nous en avons assez de cette grève qui dure depuis des mois. Cette réaction est l’expression d’un ras-le-bol des populations contre ces syndicalistes qui prennent en otage les usagers », a indiqué à des journalistes, Latyr Fall, un résident de Guet-Ndar.

Cette manifestation des populations fait suite à une mobilisation organisée récemment dans l’enceinte de l’hôpital, pour réclamer la fin de la grève d’une partie des travailleurs.

Le centre hospitalier régional de Saint-Louis est paralysé par une grève d’une partie des travailleurs en désaccord avec la gestion du directeur de l’hôpital.

AKS/BK / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.