La réforme du Conseil de sécurité de l’ONU est nécessaire pour une présence permanente de l’Afrique (Sidiki Kaba)

La réforme du Conseil de sécurité pour intégrer les pays africains
Me Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur

Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit être réformé pour une présence permanente des pays africains.

Une réforme qui donnera à l’Afrique la possibilité d’intervenir sur des questions la concernant. L’avis est du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba. Il a présidé hier, mardi 16 janvier, la rencontre qui avait pour objectif de faire le bilan des deux ans de présence sénégalaise au Conseil de sécurité des Nations Unies, comme membre non permanent, entre 2016 et 2017.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba, a plaidé hier, mardi 16 janvier, la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. «La réforme du Conseil de sécurité est importante. C’est pour réparer une injustice parce que l’Afrique n’a pas de siège permanant au Conseil de sécurité», a-t-il dit.

Par ailleurs, selon le chef de la diplomatie sénégalaise, le Conseil de sécurité devra être réformé car presque toutes les questions qu’il traite concernent l’Afrique. «La plupart des questions qui sont traités, notamment les crises et les questions de développement, concernent l’Afrique. On ne peut pas donc mettre l’Afrique en dehors de cela. La gouvernance mondiale exige que la réforme ait lieu et que l’Afrique ait sa place au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies», a jugé Sidiki Kaba qui s’exprimait à l’occasion de la présentation du bilan de la présence sénégalaise, en qualité de membre non permanant, au Conseil de sécurité des Nations Unies entre 2016 et 2017.

Deux ans pendant lesquelles, rapporte le Représentant permanant du Sénégal au Conseil de sécurité des Nations Unies, l’ambassadeur Fodé Seck, le Sénégal s’est illustré dans pas mal de domaines. Il s’agit notamment, dit-il, de l’introduction du thème «Eau, paix et sécurité» au Conseil de sécurité. Pendant ses deux années de magistère, le Sénégal a eu à participer dans la prise de 2397 Résolutions. Un nombre très au-delà des Résolutions votées au Conseil de sécurité des Nations Unies durant la seconde présidence du Sénégal. Pendant les deux ans de présence du Sénégal au Conseil de sécurité également, 2273 documents officiels ont été consultés.

Le bilan du Sénégal à la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, c’est aussi l’adoption de la Résolution 2320 relative au financement des opérations de maintien de la paix en Afrique. En saluant la participation Sénégal au vote de cette Résolution, l’ambassadeur Fodé Seck parle d’une décision historique qui consacre le financement de 75% des opérations de maintien de la paix par les Nations Unies. Autre action entreprise par le Sénégal et saluée par les diplomates, c’est le vote de la Résolution 2337 ayant autorisé l’intervention du Sénégal en Gambie, après les résultats de l’élection présidentielle et le refus de Yahya Jammeh de quitter le pouvoir.

Le rôle joué par le Sénégal en Guinée-Bissau dans la recherche de la paix a été salué par le Représentant spécial et chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Mouhamed Ibn Chambas. Pour rappel, le Sénégal a été élu le 15 octobre 2015 membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU au titre de la période 2016/ 2017 avec 187 voix. Il a intégré ainsi le Conseil de sécurité pour la troisième fois après ses deux premières présences 1968/ 1969, 1988/1989.
sudonline.sn
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.